Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Piégés : 3 heures pour lire un (bon) livre

Bouder Robin - 20.10.2017

Livre - hubert ben kemoun - thriller jeunesse - roman huis clos


« Vous avez 3 heures. » Si ces mots vous ont sûrement déjà traumatisés, voilà l’occasion de leur donner un sens plus ludique avec la trilogie Piégés, publiée par Flammarion. Hubert Ben Kemoun, habitué du roman policier pour la jeunesse, s’essaie là à un concept inédit et plutôt amusant : en mêlant action et suspense, il utilise les thématiques du temps et du hasard comme éléments clés de trois histoires indépendantes à lire… en temps réel.



Piégés : Entre les murs de la nuit, Hubert Ben Kemoun, Flammarion Jeunesse

 

Si vous êtes encore en plein deuil de 24 h Chrono, ce deuxième tome, intitulé Entre les murs de la nuit, pourrait bien vous plaire. Le concept est simple : une histoire qui se déroule sur 3 heures, pour 3 heures de lecture – ou presque. On vous rassure, cette originalité n’est pas le seul point remarquable de ce court roman, et sert une histoire somme toute bien sympathique.


Tout commence avec Enzo et Aïcha, deux adolescents qui s’introduisent dans la Villa Eden, véritable paradis pour eux puisqu’ils ont l’intention d’y consommer leur première nuit d’amour… Bien entendu, rien ne va se passer comme prévu, et ce qui ressemblait à un rêve va se transformer en véritable cauchemar.


Ben Kemoun nous plonge dans un huis clos jeunesse où plusieurs intrigues secondaires, racontées du point de vue de plusieurs personnages a priori sans aucun lien les uns avec les autres, se retrouvent imbriquées dans une seule et même histoire. Le point commun à ces individus ? Une villa en apparence tranquille, mais dans laquelle va se jouer une suite d’événements pour le moins inattendus… En dire plus serait gâcher l’histoire.


Le temps est au cœur de ce thriller young adult. Régulièrement, l’heure à laquelle se passe le moindre micro-événement est rappelé dans la marge, pour que le lecteur puisse comparer les différentes intrigues se déroulant au même moment, et visualiser facilement où chacun en est. Un procédé pas nécessairement utile, mais qui a le mérite d’interpeller, et qui nous rappelle que pour les personnages, chaque minute sera précieuse.


L’histoire avance à un rythme très soutenu – en 160 pages, difficile de faire autrement – et s’il y a une chose que l’on peut en retenir, c’est qu’il n’y a pas le temps de s’ennuyer. Les rebondissements s’enchaînent à toute vitesse et on a hâte de comprendre quel sera le rôle de chacun des protagonistes – puisqu’ils auront tous un rôle à jouer, à différents moments.
 

La 9e édition du festival international Toulouse Polars du Sud s'annonce

 

 

On pourra peut-être reprocher à Ben Kemoun d’avoir été trop gourmand sur le nombre de personnages en question, puisqu’aucun n’est véritablement approfondi – encore une fois, le nombre de pages ne le permet pas. Certains n’interviennent d’ailleurs que de loin ou le temps de quelques lignes, pour des actions anecdotiques. Mais tant pis, puisque l’intérêt est ailleurs !
 

[Extraits] Piégés entre les murs de la nuit de
Hubert Ben Kemoun


En résumé, un très bon divertissement qui revisite à merveille le genre du thriller, à lire le temps d’une courte soirée, bien au chaud sous son plaid – et pourquoi pas en se calquant sur l’heure de l’intrigue, pour jouer le jeu à fond ?


 

Hubert Ben Kemoun – Piégés : Entre les murs de la nuit – Flammarion Jeunesse – 9782081415256 – 13 €
 

Les critiques de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires