medias

Plein les poches : les visages de l'apocalypse

Victor De Sepausy - 01.02.2018

Livre - sélection livres poche - apocalypse fin monde - thriller histoire enfer


La fin du monde est proche, bien plus que le public ne l’imagine : l’horloge de l’apocalypse, qui est un véritable outil scientifique, de son terrible tic-tac, nous indique que l’on est brûlant. Façon de parler, puisque c’est justement la question climatique qui nous rapprocherait de la fin. Parlons donc, dans notre rubrique Plein les poches, de fin du monde...


 

 

Les fous entretiennent ce lien qui raccroche l’humanité à sa déconfiture prochaine : et plus encore quand ces derniers semblent entretenir une connexion avec ce qui se passe après la vie. Diable : il y aurait donc de quoi se préoccuper non plus simplement de sa propre existence, mais de celle d’après, également ?

 

Avec Le cri, Nicolas Beuglet signait un deuxième roman qui fait gentiment transpirer. Dans un hôpital psychiatrique de Norvège, un patient a les chiffres 488 gravés sur le front. Heureusement, il est mort. Presque. Mais sa cellule contient des messages incompréhensibles. Avec la CIA pour renforcer l’ambiance, on se dit que, pour vivre heureux, il faut définitivement vivre caché...

 

Autre époque, autres mœurs : loin d’un délicat conte de Noël, le roman de Danielle Thiéry, Tabous, tend à franchir tous les interdits. Ici, c’est moins la fin de l’univers en tant que tel que le désespoir d’une mère qui a tout perdu : son monde s’effondre alors que son enfant de quatre mois disparaît.

 

Ou comment un polar vous embarque dans une aventure terrifiante, où l’enquête va délibérément piétiner du fait des interventions d’un psychopathe, criminel de pacotille. Tout cela n’était qu’un fait divers authentique, et sous la plume de l’ancienne commissaire divisionnaire, on se surprend à de vilains frissons. 

 

Certainement les habitants de Chicago qui n’étaient pas du côté de la pègre ont-ils vu la mort ou croisé son chemin à de multiples reprises. Nous sommes en 1925, la guerre fait rage entre les troupes de criminels, celles d’Al Capone en particulier, et les forces de police. Sa swingue, certes, mais ça flingue, surtout.

 

La prohibition, pour certains, c’est en soi une catastrophe : plus une goutte d’alcool, à moins de frayer dans des bars clandestins. Mais pour les citoyens, la vie devient infernale, entre les règlements de comptes, les intimidations et la terreur qui règne. Mascarade, de Ray Celestin a un goût de boissons frelatées... du genre, seule qui serait restée après la fin de l’humanité. C’est parfois excellent.

 

Mais tout bon voyage dans la post-humanité doit nécessairement s’accompagner de catastrophes ravageant le globe, à ses quatre coins. Mais surtout, il faut un bon gros virus pour faire muter l’humanité, et contraindre ceux qui luttent à tout éradiquer par les flammes. 

 

Soit que l’on ait fini par mettre en rogne une divinité mal lunée, ou que l’on se retrouve avec une malédiction biblique enfin mise à l’œuvre, King of Eden est un petit bijou. Des gouvernements désemparés, des sociétés qui menacent de s’effondrer. Et juste un bidon d’essence pour tout régler ?

 

 

Célestin Ray – Mascarade – Editions 10-18 – 9782264070906 – 9,10 €

Nicolas Beuglet – Le cri – Editions Pocket – 9782266279864 – 8,20 €

Danielle Thiéry – Tabous – Editions J’ai lu – 9782290147191 – 8 €

Takashi Nagasaki ; Ignito – King of Eden – Ki-Oon – 9791032701324 – 7,90 €



Retrouver chaque semaine la sélection Plein les poches, lectures et livres à petits prix
 

NdR : pour en savoir plus sur l’horloge de l’apocalypse.

 




Commentaires

Danielle est tj la meilleure,serrez les fesses en lisant Tabou

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.