Plein les poches : philosophie, République, humanisme et djihad

Victor De Sepausy - 25.01.2018

Livre - sélection livres poche - politique société monde - humanisme terrorisme politique


Comprendre le monde, parvenir à y vivre, sereinement, si possible. Sans s’en effrayer. Et pourtant, le comprendre. C’est tout l’enjeu de la sélection de ce jeudi dans notre chronique Plein les poches. Que ce soit par des regards transversaux, des analyses locales, notre petite planète a besoin d’être décodée. Souvent avec de la distance et de la hauteur.




 

Emmanuel Macron est sur toute les lèvres, lui, le président jupitérien, qui s’est dernièrement inscrit dans le sillage d’Alexandre le Grand. Pourtant, Un jeune homme si parfait tente de brosser le portrait de cette nouvelle présidence. 

 

L'enquête réalisée fut publiée bien avant l’élection présidentielle, en pleine campagne : elle apporte désormais une nouvelle perspective sur les actions du locataire de l’Élysée. À près d’un an de distance, le travail d’Anne Fulda a une étrange amertume en bouche...

 

De France, il sera question, avec le livre de David Thomson, parti à la recherche de ces Français qui quittèrent l’Hexagonie pour la Syrie. Loin d’un séjour touristique, c’est le djihad, la mort et la haine qui les ont attirés. Dans cet ordre, ou un autre.

 

Ils rentrent, avec une prise de conscience, mais cette dernière ne s’accompagne pas nécessairement de regrets. Les revenants, ce sont les spectres qui cherchent une nouvelle existence, après l’expérience du terrorisme. Comment renaître, quand le sacrifice était devenu un but ?

 

Probablement pourra-t-on trouver une note d’espoir, dans l’essai de Felwine Sarr. Auteur, compositeur-interprète, écrivain et universitaire, il observe notre monde dans son ensemble. Et offre un regard appelant à une bienveillance pour chacun. Semblables et tous d’une même espèce, comment ne pas chercher à s’entendre.

 

Avec Habiter le monde, c’est « se concevoir comme appartenant à un espace plus large que son groupe ethnique, sa nation ». Une telle vérité devrait être inscrite dans le cœur de chacun. Si seulement...

 

Comment ne pas conclure, alors, avec le Discours de Suède d’Albert Camus. Prix Nobel 1957 de littérature, son intervention invite à la paix. Et la figure de l’artiste, ou de l’intellectuel, en cette époque qui se devait d’être engagée, c’est plutôt embarqué que Camus le présente.

 

Embarqué, comme Pascal nous disait que tout cela « n’est pas volontaire » : il nous fallait parier. Fuir le réel ou s’y soumettre, qu’importe, souligne Camus : ce qui compte, c’est la dose de réel que l’œuvre doit contenir pour être juste. Et de quelle dose de fiction le réel a-t-il besoin pour être viable...

 


 

Felwine Sarr – Habiter le monde - Essai de politique relationelle – Editions Mémoire d’Encrier – 9782897125196 – 9 €

Anne Fulda – Emmanuel Macron, Un jeune homme si parfait – Editions J’ai lu – 9782290155226 – 6 €

David Thomson – Les revenants - Ils étaient partis faire le jihad, ils sont de retour en France – Editions Points – 9782757870853 – 7,70 €

Albert Camus, préface Carl Gustav Bjurström – Discours de Suède – Editions Folio – 9782072760839 – 5,50 €



Retrouver chaque semaine la sélection Plein les poches, lectures et livres à petits prix

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.