medias

Plein les poches : un monde meilleur, ou à défaut, moins pire

Victor De Sepausy - 14.06.2018

Livre - sélection livre poche - livres bien être - lecture spiritualité humour


Prenons une pause. Un temps d’arrêt. Et une grande respiration, par la même occasion, cela ne fait jamais de mal que de s’oxygéner le cerveau. Voilà qui est fait : il faut un peu d’humour alors, pour accompagner l’ensemble. Et de quoi exercer son esprit critique...

 

Cette semaine, dans Plein les poches, on fait le plein d’ondes positives et autres choses savoureuses. Et en plus, y’a un panda !


Plein les poches : bien-être
ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

Ce n’est pas pour le vanter – ni me vanter par la même occasion – mais pour apprécier l’humour que déploie M. De Groodt, il faut un certain niveau intellectuel. Il manie le pet de l’esprit comme Damoclès la sienne (voir p. 113). Or, si Hugo lui-même céda aux cales, à Hambourg (de derrière les fagots, mille mercis, monsieur Desproges), alors M. De Groodt peut bien dessaler les cons.

 

Ou décaler les sons, c’est au choix. Le Livre de la jongle, ce sont quelque 200 expressions symptomatiques de l’idiome. Ou comment passer des Carottes sont cuites aux douloureuses températures estivales en Égypte (réponse, p. 84). Drôle. Si, si. Hilarant. Vraiment. Surtout pour ceux qui comprennent... gniark, gniark, gniark...


 

On apprécie les numéros de Idées, qui s’efforcent de passer au crible les publications les plus variées dans le secteur des sciences sociales – sans forcément hésiter à déborder. Le numéro 3 évoque, notamment avec Frédéric Encel, qui publiait son Dictionnaire géopolitique, le « monde de dingues », où nous nous ébattons gaiement.

 

Lucide et intelligente, cette revue permet un panorama des idées – d’où le nom, bon sang, mais c’est bien sûr – et surtout une mise à jour salutaire sur les mouvements et les pensées. De quoi susciter la curiosité, et proposer un premier filtre, pour creuser par la suite.


 

Laurent Gounelle fait figure de guest-star dans notre sélection de la semaine. Et tu trouveras le trésor qui dort en toi pourrait être un ouvrage de développement personnel, axé sur la méditation et la découverte de ses besoins propres.

 

C’est en réalité un roman qui agit presque de la même manière. Parce que la fiction sait parfois mieux qu’un long plaidoyer nous parler de nos frayeurs, de nos doutes et de nos attentes, ce roman confronte deux facettes de la spiritualité. Nous sommes bien dans une forme d’éveil, mais pas comme on l’imagine. La rencontre entre un prêtre et une conseillère en communication, anciens amis d’enfance, a tout du roman d’apprentissage...


 

David Foster Wallace était une figure de l’Amérique moderne, parmi les plus fascinantes – un intellectuel si captivant, que, même dans son suicide, il prend des aspects de réflexion sur le monde. On peut le résumer au courant du post-modernisme, mais avec Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas, c’est surtout un retour sur son adolescence qu’il opère. 

 

À la manière d’un Roland Barthes, il passe en revue des idées, faits, tendances, personnalités, et, à travers sept textes particulièrement fins, il brosse des tableaux où une autre réalité se révèle. Avec humour, grincements de dents, mais surtout un sens unique de l’observation, il nous embarque avec bonheur sur les sept mers – et notamment dans une croisière grand luxe aux Caraïbes. En avant. Immédiatement !


 

Personnellement, je dors très bien, je vous remercie, mais au cas où, le Journal de Lee Crutchley restera désormais non loin de la table de chevet. Il s’agit à proprement parler d’un coach personnel de papier – des séries de questions, d’interrogations, de dessins, qui invitent à s’arrêter, respirer et se recentrer.

 

Si le Journal de mes nuits d’insomnies s’adresse comme un clin d’œil à ceux qui ne dorment pas, il est en fait un précieux allié pour tout un chacun. En proie aux doutes, à des troubles même passagers, ce livre n’est pas un médecin : c’est un guide. Il ne trouve pas la sortie, mais il accompagnera parfaitement.




Emmanuel Lemieux, Olivier Roller – Idées N° 3 – Lemieux Editeur – 9782373441208 – 10 €
David Foster-Wallace, trad. Julie Etienne, Jean-René Etienne – Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas – J’ai lu – 9782290097304 – 8,90 €
Stéphane De Groodt et Christophe Debacq, Raphaël Cruyt (Illustrateur) – Le livre de la jongle – J’ai lu – 9782290146095 – 6,20 €
Laurent Gounelle – Et tu trouveras le trésor qui dort en toi – Livre de poche – 9782253071426 – 7,40 €
Lee Crutchley, trad. Julie Groleau – Journal de mes nuits d'insomnie - Pour tous les rêves et rêveurs – Livre de poche – 9782253188148 – 13,90 €


Retrouver chaque semaine la sélection Plein les poches, lectures et livres à petits prix 
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.