Prolongez la magie avec les Contes de Noël de Charles Dickens

Clément Solym - 03.01.2013

Livre - Charles Dickens - contes de Noël - fêtes


Pour Noël, retrouvez le plaisir des contes à partager en famille et une vraie littérature, celle de Dickens. Dans un style exigeant mais fluide, l'auteur dresse un portrait de la vie quotidienne au XIXème siècle dans la ville de Londres, s'intéresse aux gens modestes, adresse un message social en douceur, en mêlant fantaisie et fantastique.

 

La condamnation sans appel de l'exploitation de la misère, l'obsession de la faim et de la pauvreté, la nostalgie de l'enfance habillent ces cinq contes avec humour, tendresse et intelligence tout en préservant l'atmosphère de Noël, si précieuse et magique lorsque l'on est enfant. Même si chacun des contes est assez moralisateur, le lecteur éprouve un grand plaisir à s'y plonger tant la langue est admirable, toujours moderne, empreinte d'humour et d'humanité.

 

Le chant de Noël est sans doute le plus célèbre des cinq contes et le plus abouti. Adapté de nombreuses fois à l'écran comme à la scène, il raconte comment un vieux commerçant et usurier, avare, acariâtre, misanthrope  et profondément seul, Scrooge, se change en homme généreux après la visite de quatre fantômes. Une apologie d'un bonheur simple et une condamnation des injustices sociales sans oublier, à chaque fois, l'esprit de Noël, les notions de charité et de partage, l'envie de gentillesse. 

 

Le carillon, met en scène un  pauvre vieil homme commissionnaire, Tobie, père d'une douce et aimable jeune fille, Margot, fiancée à un forgeron vaillant, Richard. La venue de deux fonctionnaires et leur façon de considérer les pauvres gens, sèment le doute dans l'esprit de Tobie qui finit par se sentir mauvais et de peu d'estime. Mais l'esprit du carillon saura lui montrer l'avenir sordide qu'il se prépare s'il persiste à se sentir comme un bon à rien et lui redonnera une dignité humaine par le respect et l'estime de soi-même. Ou comment l'estime de soi permet de surmonter les difficultés de la vie.

 

Le grillon du foyer. Ici l'intervention fantastique prend l'allure d'un grillon, « le génie du foyer domestique »., qui saura empêcher le mariage du vieux Tackleton avec la jeune May Fielding et met en valeur le bonheur des plus pauvres à travers le fabricant de jouets, Caleb  et sa jeune fille aveugle, Bertha. Peut être un peu trop évident pour convaincre absolument mais la jeune Dot est un personnage attachant, enthousiaste et sincère, lumineuse, à l'image de la féérie de Noël.

 

 


 

 

La bataille de la vie. Dans ce conte de Noël, Dickens se passe d'une intervention surnaturelle pour transformer l'attitude de ses personnages et les rendre meilleurs. Un conte très sensible qui met scène deux sœurs dont l'une, Marion, sacrifie son amour pour celui de sa sœur. Beaucoup d'émotions et des personnages secondaires chaleureux qui offrent au texte ma préférence.

 

L'homme hanté et le marché du fantôme. Un professeur de chimie hanté par le souvenir de la mort de sa sœur tant aimée se voit proposer par un fantôme, la possibilité d'effacer tous ses souvenirs douloureux puis de passer ce don, s'il le souhaite, à des proches.  Mais en perdant le souvenir de ses souffrances, l'homme perd aussi sa sensibilité et sa compassion. Telle une amorce aux futures découvertes de la psychanalyse, Dickens met en avant le rôle essentiel de l'inconscient et des souvenirs refoulés dans la construction de l'être humain. 

 

Après la lecture de ces cinq histoires,  c'est certain, l'ambiance légèrement surannée de Noël aura séduit votre esprit et votre cœur et vous n'aurez plus qu'une envie alors, être généreux et bienveillant autour de vous,  et savourer au mieux la période festive, comme une pause précieuse et nécessaire face à la morosité et à la noirceur de notre société actuelle. 

 

Quand la lecture rend meilleur…