Quand l'abbé de Choisy se travestissait en courtisane

Mimiche - 14.05.2018

Livre - memoires abbé de choisy - cour travestis grand siecle - clergé cour seduction


L'on ne connaît pas tout de nos grands hommes politiques. Des hommes d'Eglise, encore moins. Et quand un écrivain allie la rouerie des uns et l'abnégation toute relative des autres, pour les avoir vécues de l'intérieur, éprouvées dans sa chair, l'on se régale à replonger dans Les mémoires de l'abbé de Choisy habillé en femme, du temps de sa folle jeunesse, où, travesti en femme pour son plaisir et par stratégie, il posera sur le poulailler royal un regard des plus délicieux.

 

 




Tout jeune, François-Timoléon de CHOISY est introduit à la cour par sa mère. Et déjà, elle le travestit souvent en fille pour l’y conduire et y assister, de loin, à toutes les intrigues qui y fleurissent.

 

Après le décès de son père puis celui de sa mère, il se trouve à la tête d’une jolie petite fortune malgré le partage peu équitable avec ses deux frères.

 

Cette nouvelle indépendance totale lui permet donc de laisser libre cours à ce penchant que sa mère lui a donné, qu’il a cultivé longtemps en traitant son corps en conséquence et qui est, en quelque sorte, devenu une deuxième nature même s’il s’en sert plus pour approcher et séduire les femmes en toute quiétude et avec la bénédiction des mères et des religieux bernés par cette imposture que pour approcher les hommes mystifiés par le déguisement et le rôle si parfaitement interprété.

 

Un rôle de composition, certes, magistralement exécuté avec un sens aigu de la mise en scène et du théâtre, qu’il a d’ailleurs longtemps pratiqué.

 

Ainsi, François-Timoléon de CHOISY peut-il profiter en toute impunité des charmes de certaines demoiselles dont les mères n’hésitent pas à lui confier des pans entiers de leur éducation, notamment du fait de son aura de parisienne installée, par choix, en Province. Mais restant parée de toute l’éducation mondaine qui en fait un modèle envié et admiré.

 

Et que pourrait effectivement représenter comme danger une si belle femme, aux ressources financières notables, aux manières recopiées et à l’amitié recherchée ?

 

C’est avec un sens consommé de la litote que François-Timoléon décline toutes ces manigances - qui ne sont d’ailleurs pas toujours un jeu quand il se laisse dépasser par des sentiments qu’il finit cependant toujours par maîtriser - par lesquelles il allie son goût du travestissement à celui du jeu dangereux qui consiste à narguer, pour son seul plaisir, et les mères et les hommes d’église qui sont dupes de son manège et donnent les unes comme les autres leur bénédiction à ses comédies.

 

Certes le propos peut aujourd’hui paraître totalement loufoque compte tenu de l’évolution des mœurs, des codes religieux, moraux ou sociaux, mais j’avoue avoir lu ces pages un peu désuètes avec une certaine délectation tant au regard de l’époque dans laquelle elles s’inscrivent et des mœurs qu’elles décrivent qu’au regard de l’écriture surannée, qui porte cette histoire aux accents légers et érotiques.

 

L’emphase autant qu’une certaine grandiloquence dans le récit le rendent amusant voire parfois délectable, et ces circonlocutions quasi permanentes restent tout-à-fait plaisantes, en tous cas totalement dépaysantes.

 

Quand, en plus, on intègre que François-Timoléon de CHOISY est, par la suite (très peu de temps après, en fait), devenu abbé, après être passé par la case du joueur invétéré qui laisse dans cette passion une grande partie de sa fortune, pour terminer rédacteur d’une monumentale Histoire de l’Eglise (en 11 volumes quand même !!!…), on ne peut qu’admettre avec la quatrième de couverture que « cerner tous les aspects de la personnalité de l’abbé de CHOISY paraît une entreprise impossible ».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.