Quand le mal est fait, Nan Aurousseau

Clément Solym - 06.05.2010

Livre - societe - assurance - retraite


Marcel Tous a rendez-vous au bureau 44, dans la tour d’une société d’assurances multirisques où il doit récupérer des clés. Il s’y rend ivre et, rapidement, se perd dans les sous-sols de l’immeuble après avoir été mal orienté. Le début du cauchemar pour ce nouveau retraité, père de deux enfants, seulement tracassé par son couple déliquescent.

Âme sensible s’abstenir ! Perdu dans un labyrinthe de couloirs et salles étranges, Marcel Tous n’attire qu’animosité froide ou haine chaude à ses interlocuteurs. Le chassé-croisé de regards, entre 2 narrateurs et 3 points de vue, plutôt qu’éclaircir le mystère ne vient que l’épaissir.

Sexe, torture, orgueil et préjugés, Nan Aurousseau ne nous épargne rien. Accoutumé aux intrigues mystiques teintées d’horreur, on a tôt fait de deviner l’état réel du personnage et la nature de ses mésaventures. D’où, à mi-ouvrage, une certaine inquiétude quant à l’originalité de l’intrigue, que ne dissipe pas immédiatement l’alternance des points de vus narratifs.

Ce qui rend l’écriture d’Aurousseau d’autant plus bluffante. On l’aurait dit classique mais efficace, elle est véritablement décapante. Car au-delà de la simple expérience d’horreur métaphysique à laquelle il nous confronte, son roman oblige à une réflexion sur la subjectivité de chacun, partant de la bassesse quotidienne ordinaire jusqu’à la perte de toute humanité. Là où les faux-semblants cachent les plus noirs secrets.

Trois personnages, trois misérabilismes croisés. De la femme matérialiste, vénale et délaissée, passant par l’écrivain minable, perdu dans 7 000 pages sur une simple lame ; et l’homme de pouvoir assassin, tout aussi impuissant que bouffi d’orgueil. Aucune folie n’est épargnée au lecteur, ni petitesse des personnages qui s’inventent leurs histoires pour ne pas affronter les faits. Pulsions sexuelles, pulsions de pouvoir, pulsions meurtrières : une seule humanité.

Cloîtré dans le labyrinthe de ses illusions après avoir passé sa vie derrière des murs d’apparences, Marcel Tous ne trouvera la paix qu’après l’affrontement de ses plus terribles démons : les vies qu’il a brisées.

Nan Aurousseau nous confronte, brutalement, à une société des hommes impuissante face aux horreurs que la vie laisse possible. Lorsque la loi ne peut atteindre le crime réfugié dans ses angles morts. Une justice à laquelle seul le trépas donne libre cours, car il enlève à l’homme armé du mensonge le bouclier de sa réalité.

 

Retrouvez Quand le mal est fait de Nan Aurousseau, en librairie


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.