medias

Ras-le-bol des mecsplications : Messieurs, fermez-la de temps à autre

Auteur invité - 12.11.2018

Livre - hommes femmes relations - hommes expliquer vie - essai sociologie hommes


ESSAI – Écrits entre 2008 et 2014, ces articles ainsi regroupés déroulent le point de vue extrêmement nourrissant de Rebecca Solnit sur le féminisme et les inégalités de genre aujourd’hui. 



 

De l’anecdotique – ce patriarche blanc qui lui explique son propre ouvrage pendant une soirée sans entendre qu’elle en est l’auteure – au systémique – des chiffres et des cas de viols dans le monde entier –, Solnit remet les pendules à l’heure ! Elle permet d’y voir plus clair sur certains mécanismes structurels de la domination masculine, par exemple le phénomène de discrédit potentiellement systématique auquel doit faire face une femme qui élève la voix contre le sexisme. 
 

Rebecca Solnit éclaire notre actualité d’exemples moins connus, comme le hashtag viral #YesAllWomen qui, en 2014, a eu un effet similaire au #MeToo des mois précédents. Ce hashtag visait à répondre à la réaction masculine « Pas tous les hommes » en montrant que si certes tous les hommes ne sont pas misogynes et violeurs, toutes les femmes, elles, vivent bien dans la peur des hommes qui le sont. 
 

Le livre montre comment une partie de l’histoire du féminisme est de parvenir à nommer et décrypter les ressorts de l’oppression. Harcèlement sexuel, viol conjugal, mecsplication (lorsqu’un homme explique quelque chose à une femme d’une manière condescendante et paternaliste)... sont devenus des outils linguistiques (et parfois juridiques) pour redéfinir le monde et ouvrir la voie au changement : par ses articles, Rebecca Solnit contribue à ce travail de titan. 
 

Il est fondamental de s’approprier le langage et le récit du monde pour pouvoir le changer ; les éditions de l’Olivier auraient difficilement pu trouver une voix aussi pertinente et salutaire que la sienne pour ouvrir leur nouvelle collection Les Feux. Malgré des exemples parfois accablants, le livre est porteur d’espoir, et Rebecca Solnit résolument optimiste. 
 

Certes, le chemin est encore long, mais nous sommes en route, et certainement pas seul(e)s. 
 

Édith Wustefeld,
Point Virgule (Namur)

 


Rebecca Solnit, trad. (anglais) Céline Leroy – Ces hommes qui m'expliquent la vie – L’Olivier – 9782823612585 – 16 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.