Remember Me, Claire Delannoy

Clément Solym - 14.11.2008

Livre - Remember - me - Claire


Ana est néée le 6 août 1959. C'est du moins ce que lui dit son passeport. Une information fiable, autant que celles que l'on peut nous fournir, une de celles qui pilotent notre existence, lui donnent une part de ce qui élabore progressivement... notre identité. Mais de même que les tampons figurant sur les pages de ce document lui apprennent quelle gobe-trotteur elle a pu être, de même, elles ne sont que d'autres éléments dans ce vaste vide qui l'entoure.
 

Ana ne se souvient pas de qui elle est. De qui elle a pu être. Réveillée dans une chambre d'hôpital, elle est confrontée à un immense trou noir, un mur. L'amnésie implacable. Sans mémoire, pas d'existence. Pas d'essence. Seuls quelques rares éléments lui apportent une absence de réponses. Comme les preuves d'un crime qui n'aurait pas eu lieu.

 

Ana n'a pas eu lieu. Elle redécouvre son corps, ses envies, son comportement. Qui elle peut être désormais. Elle possède un appartement, et manifestement l'argent ne lui fait pas défaut. Peut-être Yasmina pourra apporter quelques autres éléments. Elle la rencontrera dans un club obscur, connu d'une élite, et particulièrement select.

 

Mais la somme des éléments qui s'additionnent parviendra-t-elle à autre chose que lui dresser le portrait d'une inconnue ? Le Québec et Henry seront d'autres pistes. Et Clara. Ana aimera-t-elle cette autre qu'elle fut ? Le passé de cette étrangère pourrait comporter des surprises désagréables. Ou d'autres insupportables. Dans sa quête, elle sait ce qu'elle a perdu, pas ce qu'elle va découvrir : son identité.

 

Bon. Oui. Bof. Sympa, mais sans casser des briques. Agréable à lire et rapidement fini - moins d'un aller-retour Paris Bordeaux, par exemple - Remember Me n'a pas vraiment d'envergure ni de finalité. Du style, oui. Et plutôt bien tourné dans l'ensemble. Sans que l'histoire n'en soit rehaussée pour autant.

 

Sur fond d'intrigue et d'enquête, on va suivre les errances d'Ana. Elles ne sont pas dépourvues de rebondissements, certes, ni de retournements, de mensonges, de contre-vérités, et j'en passe et j'en oublie. Sauf que les articulations manquent d'un brin de naturel. Attention, pas un problème de cohérence : si l'on admet que la reconquête d'une mémoire ne se fait pas sans hoquets ni troubles, on pourrait croire que c'est même fait exprès...

 

On pourrait. Seuls ceux qui auront envie de se laisser tenter le confirmeront. Finalement Remember Me est un livre à côté duquel on peut passer, sans regret, malgré des qualités stylistiques qui promettent un second, voire un deuxième, roman, qui plus resserré, deviendra plus incontournable.

Retrouvez Remember me, sur Place des libraires