medias

Roissy, aller simple pour l'humanité

Fasseur Barbara - 20.09.2018

Livre - Tiffany Tavernier - Roissy - Sabine Wespieser RL2018


ROMAN FRANCOPHONE - Habituée aux départs et aux arrivées, Tiffany Tavernier réinvente l’aéroport de Roissy comme un huis clos. Un microcosme infini où cette passagère, « cette ombre en transit » n’attrape jamais son vol. Le parcours en huit entre les terminaux abrite sa ronde sans fin. Elle hante les couloirs des aérogares, ses cafés et sous-sols à la recherche de ses souvenirs, de son identité et de son humanité. Publié chez Sabine Wespieser, Roissy propose un vol direct pour la psyché traumatisée.

 



Chez les Tavernier, le cinéma c’est de famille. Tiffany, la fille, plante les décors. En quelques pages à peine, nous voilà au cœur d’un véritable écosystème. Le claquement des chaussures des hôtesses sur le carrelage, le tactactac lancinant des valises à roulettes, les annonces grésillantes dans les haut-parleurs, les bruits de la vie, mais aussi son image, ses odeurs, jusqu’au goût de son café de comptoir, rien n’est oublié. On sent que l’auteure globe-trotteuse est passée par là des centaines de fois. Mais contrairement à elle, sa protagoniste n’en sortira pas.

 

Elle est arrivée là, en salle d’embarquement, sans nom, sans mémoire et sans bagage. Cela fait déjà huit mois. Depuis, elle s’est reconstruit une vie et un esprit en dent de scie, rythmée par les informations LCI qui défilent sur les écrans des terminaux, les slogans publicitaires des affiches, et ses affreuses migraines qui la paralysent. Par peur d’un passé dont elle a tout oublié, elle devient invisible, « indécelable ». Elle s’enferme entre les murs et les échos de l’aéroport, elle s’isole, se protège farouchement d’elle-même et d’un monde qui ne demande qu’à la retrouver. Mais veut-elle vraiment se souvenir de ce qui l’a mené à oublier jusqu’à son prénom ?

 

« Y a-t-il un corps quand il n’y a plus de mémoire ? », nous questionne-t-on. Nos souvenirs suffisent-ils à nous définir ? Avec cette femme, c’est toute l’identité qui est remise en question. Elle n’a pas de nom, pas de profession, pas de passé, mais elle a une voix. Alors elle emprunte, elle invente, elle vit par procuration de ses récits, de ses voyages inventés, de ses rencontres et surtout de ses échanges. Car elle partage tout, avec ses lecteurs comme avec les autres ombres qu’elles croisent. Et après tout, si son passé ne lui revient pas, pourquoi ne pas le réinventer, dans ce monde où il n’y a plus d’entre-deux, toutes les folies lui sont permises.

 

Elle mobilise tout son être dans chacune de ses identités. Pour chacune d’entre elles, elle compose un destin qu’elle n’aura jamais. Et c’est à travers ces rencontres avec elle-même qu’elle se souvient comment vivre, comment s’attacher, comment faire confiance à ces gens qui comme elle ne sont personne. Elle fait petit à petit le lien entre ces SDF enterrés et ces voyageurs pressés. À l’orée de deux mondes, elle marche en vain, elle marche sans fin dans les couloirs vides dont elle connaît par cœur chacun des recoins et des horaires.

 

Chaque jour, elle trace et retrace ce chemin infini, parcours cette double boucle, encore et encore. Car s’arrêter c’est disparaître, c’est arrêter de rencontrer, arrêter de se raconter. Coincée derrière les baies vitrées de cet aéroport, aux portes de sa vie comme elle est enfermée dans son esprit. Son esprit qui ne cesse de courir sur place dans sa propre prison de verre. Elle a trouvé à Roissy un refuge à l’image de sa psyché. Une infranchissable paroi à travers laquelle, elle voit les gens partir et arriver sans cesse. Dans sa prison de rêve et de verre, naviguant de terminaux en personnages, sans jamais se trouver, sans que jamais personne ne l’attendent. Jusqu’au jour où Il est venu la chercher.
 

[Extrait] Roissy de Tiffany Tavernier

 

Tiffany Tavernier livre un roman déroutant et touchant qui arrive à avancer tout en tournant en rond. L’écriture simple et franche des chapitres courts est rythmée par les descriptions cinématographiques qui donnent une profondeur toute particulière au récit. Les esprits s’y mêlent, les raisonnements se confondent au fur et à mesure que ces vies cachées sont révélées aux lecteurs. Mais page après page les éléments prennent place et le récit retrouve son chemin, tout comme notre narratrice.

 

Alors au lecteur de se laisser entraîner et de suivre cette voyageuse qui marche d’un pas déterminé, traînant derrière elle sa petite valise volée. Comme Alice à la poursuite du lapin blanc, ne la laissez pas vous échapper. Elle est la seule clé vers le monde éprouvant et merveilleux de Roissy. Elle saura vous initier à son langage si particulier, aux gens visibles et invisibles qui s’y croisent sans le savoir et changera à jamais votre vision des voyageurs. Une fois le roman clos, vos prochaines correspondances prendront un sens nouveau.


NDLR : Le titre de Tiffany Tavernier est en lice pour le Prix Patrimoine BPE / La Poste, ainsi que le Prix Femina.
 

Tiffany Tavernier - Roissy - Sabine Wespieser - 9782848053035 - 21 €
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Sabine Wespieser
Genre :
Total pages : 280
Traducteur :
ISBN : 9782848053035

Roissy

de Tiffany Tavernier

Les discussions des voyageurs de toutes nationa- lités, les panneaux où viennent s'afficher les nu- méros de vol, les boutiques, les enseignes cligno- tantes, les annonces lumineuses, les bribes échan- gées par les personnels navigants ou au sol, les demandes affolées des passagers en transit, égarés dans le vaste aéroport : tel est le quotidien de la narratrice de ce roman, son environnement visuel et sonore, depuis qu'elle a élu domicile à Roissy.

J'achète ce livre grand format à 21 €