Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman à ne pas bouder : Les petites reines

Laurie Cavalière - 30.06.2015

Livre - adolescence - corps - vélo


Pour la 3ème année consécutive, Mireille Laplanche (15 ans et demi) est nommée au  palmarès Facebook des Boudins de l'année, organisé par Malo, jeune collégien plein d'avenir. Après deux ans de sacre en temps que Boudin d'Or, Mireille est cette fois-ci détrônée par Astrid Blomvall, une nouvelle au lycée, et Hakima Idriss, élève de 5e. Loin de se lamenter sur son sort (c'est sa troisième nomination quand même, elle commence à en avoir l'habitude!), la jeune fille fait la connaissance de ses deux compagnes d'infortune et leur remonte le moral. Ensemble, elles décident de relever le pari fou de faire un road-trip de Bourg-en-Bresse, leur belle petite ville perdue de Province, jusqu'à Paris... en vélo! Et pour financer ce voyage, quoi de mieux que de vendre du boudin sur la route ?

Les petites reines ou comment s'accepter et faire face à la méchanceté gratuite des gens. 
D'une fraîcheur pétillante, on rigole dès les premières pages. Mireille Laplanche est une héroïne délurée, digne héritière de Georgia Nicolson. Elle fait preuve d'un humour et d'une autodérision à toute épreuve !

 

On sourit avec les expressions riches en calories et le champ lexical de la gourmandise, largement utilisés par nos héroïnes surnommées les "boudinettes"… certes mal dans leur peau, mais bonnes vivantes et appréciant les bonnes choses (comme par exemple les spécialités régionales !). Pas de conte de fée à l'horizon, Mireille, Astrid et Hakima ne sont et ne seront jamais jolies et ne correspondront jamais aux critères de beauté de la société. Elles garderont ce corps rond et disgracieux. Leur road-trip en vélo va jouer le rôle de thérapie et c'est en réalité la quête de l'acceptation de soi. Et au-delà de ce voyage, qui leur réserve plein de surprises, c'est une solide histoire d'amitié qui se noue entre nos trois « boudinettes » que la laideur a isolé des autres.

 

Clémentine Beauvais évite toute facilité et nous épargne les clichés classiques; gentils vs méchants, en faveur de personnages riches en nuances. Tous se révèlent attachants et amusants. Au détour de ce road trip, l'auteur dresse un portrait peu flatteur mais indulgent des médias, des réseaux sociaux et de leurs icônes éphémères propulsées à vitesse grand V au sommet de la célébrité.

 

Un périple à vélo avec les #3boudins ? Un vrai festin !