Roman à songes : Dreamology

Laurie Cavalière - 04.03.2016

Livre - adolescence - amour - rêves


Depuis sa plus tendre enfance, Alice rêve de Max. Au fil des années, le garçon a grandi avec elle dans ses songes. Il était au début son compagnon de jeu, son complice et son confident jusqu'à devenir aujourd'hui son amoureux.

 

Au décès de sa grand-mère, Alice quitte New York pour retourner vivre à Boston dans la demeure familiale reçue en héritage.

Le jour de sa rentrée scolaire au sein du lycée Bennett, elle tombe nez-à-nez avec Max ! SON Max ! En chair et en os… devant elle ! L'homme de ses rêves existerait-il vraiment ?

 

Le pitch de Dreamology intriguait. Nous étions curieux de découvrir comment l'auteure, Lucy Keating, allait exploiter la thématique du rêve à travers l'histoire d'Alice et Max. C'est un sujet original et intéressant. Nous attendions donc des interprétations et des explications concernant les étranges rêves d'Alice.

Malheureusement, le titre du livre, qui avait capté notre attention, induit en erreur. Le rêve ici n'est qu'un prétexte pour parler d'une romance adolescente, mignonne à lire pour les 11-12 ans, mais trop lisse pour un public plus âgé. L'intrigue de l'histoire est résolue rapidement avec des réponses simples.

 

C'est regrettable car l'histoire était prometteuse et aurait pu gagner en caractère avec davantage de péripéties et de rebondissements. On reste hélas à la surface d'un récit assez lisse et conventionnel.

 

Dreamology de Lucy Keating est une romance qui pourra séduire un jeune public à partir de 11 ans, mais paraîtra insipide et superficielle pour des lecteurs confirmés.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.