Roman avec la langue : Anna et le french kiss

David Bethy - 29.01.2015

Livre - adolescence - amitié - amour


Anna et Saint-Clair flânent dans Paris et profitent de ce moment qui les coupe chacun de leurs familles malgré eux et les rapprochent aussi.

Les deux nouveaux meilleurs amis se nourrissent des lumières, de la douce poésie, de l'instant entre bons copains. L'Américaine se sent un peu moins perdue malgré ses fautes de langage.

Anna se sentait troublée par la présence de Saint-Clair, ses mains étaient juste parfaites, le sourire charmant, il était différent de  « Tophe », celui avec lequel elle venait de commencer une relation, près de la maison.

 

Anna s'était surprise à rougir, à être agacée lorsque cette peste à la cafétéria plongea la main dans ses cheveux. C'était idiot.

Anna se serait-elle laissée attraper par la magie de la ville des amoureux ou par les besoins de ne pas souffrir de l'éloignement?

Écouter son cœur et risquer de perdre son meilleur ami ? Anna va connaître la réponse.

 

Anna et le French kiss  de Stephanie Perkins est le parcours initiatique d'une grande ado aux portes de l'âge adulte.

Cette année va être décisive pour cette jeune fille joyeuse et réservée qui goûte pour la première fois à l'indépendance.

Paris offre un cadre idyllique d'aventures culturelles, poétiques et romanesques, utile quand on est une petite Américaine isolée avec un esprit curieux. Les beautés de Paris et l'amitié de Saint-Clair lui feront oublier Thanksgiving et le bal de fin d'année auquel elle ne participera pas.

Avec le groupe d'amis de Meredith, les choses reprennent leur cours, la vie d'une adolescente avec ses joies, ses doutes, ses brouilles, ses peines et ses réconciliations.

 

Des États-Unis à la France, c'est une suite de chassés-croisés amoureux avec ses déclarations et ses non-dits qui brouillent les amitiés, compliquent les amours. Elle se rapproche de Saint-Clair, devient sa meilleure amie et en tombe amoureuse à en être malheureuse, car il est pris. Celui-ci, pas insensible, apprend que faire les choses bien n'est pas toujours aisé jusqu'au dénouement.

 

Stephanie Perkins suit le chemin de John Green, auteur de « Nos étoiles contraires » les fans de bons romans d'amour et amitiés chez les ados vont apprécier.