Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman cot-cot : Le poulet fermier

Eli Esseriam - 19.07.2013

Livre - humour - ferme - agnes desarthe


Chez les Dumordu, on est fermier de père en fils. Seulement voilà, lorsqu'Archibald Dumordu casse sa pipe, Douglas, son garçon, se rend compte qu'il ne connait rien au métier d'agriculteur. Mais alors, vraiment, vraiment rien ! Il n'a aucune idée de la manière dont on traie une vache, pense qu'il faut planter les carottes dans la terre pour qu'un arbre à légumes pousse et ne sait conduire le tracteur qu'en marche arrière ! Tout juste sait-il donner du grain aux poules...

 

Au village, c'est bien simple, tous sont persuadés que le Douglas, il est bon pour l'asile! C'est alors que Miranda, sa jolie voisine (dont il est très amoureux) lui conseille de tout miser sur le poulet fermier afin de faire prospérer son exploitation. Le « poulet fermier »... Mais quelle bonne idée ! Aussitôt dit, aussitôt fait : Douglas va désigner un de ses coqs pour être agriculteur à sa place...

 

Quelle drôle d'histoire, ou histoire drôle, qu'Agnès Desarthe nous narre avec Le poulet fermier ! Son héros, Douglas, est une sorte de Forrest Gump du terroir: naïf, touchant, un peu poète... et totalement incapable surtout ! L'auteur crée un joli rebondissement grâce à un malentendu certes attendu mais très bien trouvé !

 

Les personnages sont amusants, le style, efficace, a des accents désuets qui font tout son charme. C'est loufoque, fantaisiste et vraiment réussi ! L'ensemble est haut en couleurs, notamment grâce aux illustrations d'Anaïs Vaugelade. Si le bonheur est dans un pré, ne le cherchez plus : c'est celui cultivé par un poulet en salopette prénommé Ernest...