Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman d'errance : Les enfants de Willesden Lane

Eli Esseriam - 24.10.2013

Livre - histoire vraie - juif - enfants


Lisa Jura a quatorze ans au début de cette histoire, dans la sublime Vienne de 1938. Elle a deux soeurs (une aînée et une cadette) un père aimant et une mère formidable qui lui a transmis sa passion pour le piano. La jeune fille est très prometteuse en la matière et suit des cours particuliers avec un disciple de Liszt lui-même. Seules ombres au tableau: la Seconde Guerre Mondiale, qui s'installe lentement mais sûrement, et le statut de juive indésirable de Lisa. Bientôt, les leçons de piano lui sont interdites. Bientôt, tout sera interdit, pour elle et les siens.

 

Après la tristement célèbre “nuit de cristal”, les parents Jura se voient offrir l'opportunité de mettre un de leurs enfants à l'abri, loin, à Londres. Ils choisiront d'envoyer l'enfant du milieu: la si douée Lisa. Seule, rongée par l'angoisse permanente, l'incertitude et la culpabilité d'être en vie, elle trouvera refuge au 243 Willesden Lane, une maison où Madame Cohen héberge d'autres enfants comme elle. Ce foyer deviendra le sien, ces habitants, une famille et le vieux piano qui s'y trouve, son radeau de la Méduse...

 

Les enfants de Willesden Lanen'est pas seulement un roman intéressant. C'est un témoignage authentique d'un sujet trop rarement traité lorsqu'on aborde la Seconde Guerre Mondiale, à savoir l'errance des enfants, leur merveilleuse résilience et leur capacité extraordinaire à survivre. Mona Golabek, l'un des auteurs, se trouve être la propre fille de Lisa Jura et partage ici avec pudeur et tendresse le récit de ce parcours atypique. On s'attache d'autant plus facilement aux personnages sachant qu'ils ont existé, photos offertes dans les pages à l'appui.

 

Le lecteur attend de concert le retour, parfois impossible, de ceux qui sont restés en arrière et espère, tout au long de l'histoire. Lee Cohen cosigne ce livre riche, de par l'immersion  instantanée qu'il provoque dans un univers complexe où l'on navigue entre Vienne, Londres, Churchill ou encore les Quakers, sur fond de Chopin. A faire lire sans hésitation, pour tout un tas de bonnes raisons, à ceux que l'on traite trop souvent en enfants mais qui ne le sont plus totalement.