Roman de septembre : Trop classe la sixième !

Eli Esseriam - 26.09.2013

Livre - humour - collège - adolescence


Trevor entre en sixième et, le moins qu'on puisse dire, c'est que cette rentrée s'annonce très compliquée pour lui. Intelligent, un peu coincé et pour le moins angoissé, il se dit qu'il peut au moins compter sur le soutien indéfectible de sa meilleure amie Libby. Après tout, elle a toujours été là pour rattraper ses bévues et lui inventer des aventures héroïques justifiant ses bizarreries et autres ratés.

 

Mais voilà, Libby semble avoir décidé que cette étape marquerait le début d'une nouvelle ère : celle de l'émancipation de Trévor. Elle lui intime l'ordre de se faire un nouvel ami avant la fin de la journée et surtout, de dégoter une fille à inviter au bal du collège. Le hic, c'est que rien n'est jamais simple pour notre jeune héros... A part, évidemment, tomber au milieu de la cantine ou aller se soulager dans les toilettes réservées aux profs...

 

Trop classe la sixième ! est un roman plutôt rigolo mais pas que. S'il retrace avec fidélité ce que nous avons tous pu ressentir à notre arrivée au collège, ce premier tome met également en exergue les étrangetés de notre petit monde. En effet, Trevor est un garçon attachant au possible mais franchement nevrosé et rigide, pris entre le marteau d'une mère envahissante (n'hésitant pas, par exemple, à téléphoner à Libby pour parler des difficultés de son fils) et l'enclume d'une amie prématurément compliquée en route vers la “pimbêchitude”. 

 

Cela étant, Robin Mellom réussit son pari et nous livre une galerie de portraits amusants et tout à fait vraisemblables. Le format est assez atypique puisque ses dessins et diverses annotations donnent un rendu quasi journalistique de cette immersion dans l'univers collégien.  Rendez-vous en terre inconnue pour certains, moins pour d'autres, chers lecteurs !