Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman écolo-thriller : Chemins toxiques

Christelle Gombert - 22.08.2016

Livre - écologie - thriller - Louis Sachar


Depuis des années, Tamaya et son ami Marshall rentrent de l'école ensemble, à pied, toujours par le même chemin. Mais ce soir-là, Marshall décide de passer par la forêt pour éviter de se faire casser la figure par Chad, la nouvelle brute du collège. Même si l'accès à la forêt est strictement interdit, Tamaya a encore moins le droit de rentrer toute seule ! Elle suit donc le garçon et entre dans les bois de Heathcliff.

 

Un an plus tard. Le scientifique J. Fitzman est auditionné en secret par des sénateurs, pour expliquer comment il a mis au point la Biolène, un carburant économique et renouvelable à l'infini. Ce dernier n'était pas censé être néfaste pour l'homme. Mais les cellules qui le composent se multiplient à une vitesse incroyable, incontrôlable. Il a donc suffi d'une seule cellule mutante pour qu'elle devienne dangereuse, et que la contagion se répande… dans les moindres recoins de la forêt de Heathcliff.

 

Après son best-seller Le Passage, Louis Sachar revient avec Chemins toxiques. Dès les premiers paragraphes, impossible de lâcher le livre : à chaque page le suspense monte, l'atmosphère devient plus tendue. L'invasion des « ergonymes » de la Biolène est brillamment retranscrite par l'auteur, qui arrive à provoquer une sensation de malaise tenace qui colle à la peau du lecteur. Les graphismes renforcent cette angoisse, en envahissant les pages à mesure que l'épidémie avance.

 

Louis Sachar livre ici un thriller écologique de grande qualité, qui donne au lecteur bien des sueurs froides, mais offre aussi de nombreuses pistes de réflexions : jusqu'où peut-on aller pour maintenir notre mode de consommation ? Quelle est la valeur de la vie dans un monde où seule compte la croissance économique ? Et surtout, qui sommes-nous vraiment, lorsque tous les masques sont tombés, et que nous nous retrouvons confrontés à un péril qui nous dépasse ?