Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman facétieux : Les deux terribles

Camille Abbey - 08.03.2016

Livre - farce - adolescence - humour


L'histoire se déroule à Roupeville, capitale bovine du pays. C'est dans cet endroit, où le comptage de meuglements est un passe-temps très apprécié, que déménagent Miles et sa mère. Dans son ancien collège, il était le roi du canular et souhaiterait garder ce titre ici, mais il va tomber sur un os, tout d'abord le proviseur, M. Barkin, qui se méfie de lui, puis Niles, son jeune bras droit.

 

Miles a de la concurrence et un autre élève n'hésite pas à faire de grosses farces très remarquées. Le jour de la rentrée, le proviseur a trouvé sa voiture garée sur le perron, bloquant l'accès à l'école. Miles va vouloir rivaliser avec ce spécialiste des tours en tout genre, mais il va se retrouver piégé dans son propre canular…

 

Les deux terribles est un texte assez cocasse, où la facétie et le comique sont érigés en valeurs suprêmes. L'histoire déroule des situations ridicules, qui frôlent l'absurde et qui ne manqueront pas de faire rire les jeunes lecteurs. Ce livre propose une belle galerie de personnages où les apparences sont parfois trompeuses, le fils du proviseur est le plus mauvais élève de l'école et le fayot se révèle un redoutable frondeur.

 

Les illustrations de Kevin Cornell sont pleines de détachement et de dérision, et elles participent à la drôlerie des situations. On assiste à une escalade de canulars de plus en plus hilarants et le challenger de Miles va lui apprendre qu'un vrai roi de la farce ne fait pas ça pour la gloire, mais pour le simple plaisir de la farce.