Roman hommage : Un ogre en cavale

Laurie Cavalière - 23.06.2016

Livre - aventure - magie - fantasy


Après avoir perdu connaissance devant le portail du collège, Jeanne se retrouve à l'hôpital. Aucun médecin ne sait exactement ce dont elle souffre, mais tous sont unanimes : son état est grave. Plongée dans le coma, la jeune fille ne distingue plus le rêve de la réalité…

 

Soudain, une porte se matérialise devant elle, et la main d'un homme habillé en mousquetaire lui demande de l'aide. Puis un ogre déboule dans sa chambre et lui vole son cœur. Le mousquetaire et son chat Tempête offrent à la jeune fille un cœur de dragon en attendant de retrouver le monstre. Celui-ci prend la fuite sur les toits de Paris, dévorant et détruisant tout sur son passage. Commence alors pour Jeanne une course effrénée dans les rues de la capitale pour récupérer son cœur  avant le  lever du soleil.

 

Paul Beorn, enchanteur, nous conte l'histoire d'une jeune fille entre l'enfance et l'âge adulte, entre magie et apprentissage de la vie. Mené tambour battant, le récit se veut également poétique et attendrissant. Jeanne est une collégienne mal dans sa peau. Elle se sent différente des autres, et a peu d'amis. Incomprise, elle aime s'évader dans les romans et ses meilleurs amis se nomment Peter Pan et Harry Potter. Au fil de sa mésaventure, la jeune fille va comprendre qu'elle possède bien plus de valeur qu'elle ne le pense.

 

Le lecteur se lance avec Jeanne à la poursuite de l'ogre et part ainsi à l'aventure dans la ville lumière. L'histoire s'enchaîne à une cadence folle, à notre plus grand plaisir. Au fil des pages, nous sommes plongés dans les rues de Paris et nous (re)découvrons ses magnifiques monuments… avec – ô joie - quelques détournements magiques. L'auteur, Paul Beorn, nous fait partager son amour des classiques de la littérature de l'imaginaire grâce à de jolis clins d'œil.

 

Aventure, quête, magie, amour, amitié, trahison….

 

Un ogre en cavale est tout simplement réjouissant, charmant et délicat. Une lecture idéale pour tout enfant à partir de 9 ans.

 

A noter : l'histoire est fort joliment illustrée par Noëmie Chevalier.