Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman insulaire : La disparue de Linton Hill

Laetitia Lajoinie - 14.09.2015

Livre - 2nde guerre mondiale - fantastique - pensionnat


L'île d'Angrisey, perdue entre les côtes Anglaise et Française, caillou sauvage battu par les vents dissimule un lycée-pensionnat et le village en ruine de Gondal. C'est sur cette terre du bout du monde que Charlotte part étudier. La raison officielle ? Elle s'est fait renvoyer de son précédent établissement. La vérité ? Elle part sur les traces de Catherine, sa meilleure amie, mystérieusement évaporée du lycée un an auparavant. Accueillie par la sévère Mme Bell, héritière et proviseure du pensionnat, Charlotte comprend rapidement que pour retrouver la trace de la disparue, il lui faudra pousser la porte interdite de la chambre 12.

 

Jean-Michel Payet emporte avec brio le lecteur de la Seconde Guerre mondiale à nos jours, dans l'Histoire et les histoires de famille des héritiers du pensionnat. Si la première partie du roman s'attache à résoudre le mystère de la disparition de Catherine, la seconde moitié captive et s'intéresse au passé de l'île, son village et ses habitants tourmentés par des querelles d'amour et de jalousie. Espionnée par l'intrigante colocataire de Catherine, surveillée par la proviseure et déconcertée par un étrange cavalier, Charlotte devra choisir ses alliés pour résoudre le mystère.

 

Même si la guerre est présente en toile de fond, ce n'est pas le sujet central du roman. Tour à tour drôle, émouvant et intriguant, La disparue de Linton Hill est avant tout une histoire d'amitié, de courage et de choix qu'on a du mal à lâcher avant la fin.

 

À noter que ce texte a été développé avec 250 lycéens à l'occasion du feuilleton des Incorruptibles. Pendant plus de douze semaines, chapitre par chapitre, Jean Michel Payet a soumis son texte aux jugements décomplexés des lecteurs et entretenu avec eux une correspondance. Ce projet de l'association Le Prix des Incorruptibles soutenu par les éditions Rageot permet à plusieurs centaines de lycéens de pénétrer dans les coulisses de la création littéraire. On approuve l'initiative et le résultat !