Roman intime : Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers

Maud Gaucher - 14.10.2015

Livre - homosexualité - amitié - amour


Aux États-unis à la fin des années 80 un adolescent de 15 ans, Aristote, est en colère contre le reste du monde. Cela est dû en partie à ce qui est arrivé à son grand-frère et dont personne ne veut parler à la maison. Surtout pas son père, peu bavard et distant, qui est déjà lui-même hanté par ses souvenirs de la guerre. Même si ses parents l'aiment, Aristote se renferme chaque jour un peu plus, trouvant que le monde a de moins en moins de sens.

 

 

Dante arrive un jour à la piscine, sans prévenir, il a le même âge mais est bien différent. Si ce dernier est calme et réservé, Dante est vif et heureux de vivre. Ensemble, ils vont se poser des questions et il sera alors moins difficile d'accepter qu'il n'y ait parfois pas de réponse. Une profonde amitié se noue entre les deux jeunes hommes, mais peut-être s'agit-il d'une émotion plus profonde ? Un sentiment qui donnera un sens à beaucoup de ces questions…

 

Souvent vu comme un coup de cœur, Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers est surtout un roman doux et attachant. On plonge dans la vie quotidienne de deux adolescents curieux et cela fait beaucoup de bien de voir une jeunesse qui veut comprendre ce qui se passe, …sans passer par une histoire extraordinaire pour le justifier. En effet, il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'action. C'est un roman initiatique où le plus important est la relation entre les deux personnages.

 

Mais ce n'est pas ennuyeux pour autant. Le thème de l'homosexualité étant rare en littérature jeunesse, on apprécie l'originalité des personnages principaux et le ton positif dans lequel l'auteur a traité un thème délicat. On s'attache très vite à Aristote et Dante. On souhaiterait rester plus longtemps avec eux car la relation qu'ils nouent est belle et émouvante et bien plus compliquée qu'une simple amitié. Benjamin Alire Sáenz a une écriture très poétique et a su nous redonner les yeux de nos 15 ans et nous permet de mieux comprendre les questions qu'ils ont dans la tête, avec néanmoins parfois des faiblesses et l'on a juste très envie de réveiller Aristote ou ses parents. Cependant, l'écriture de l'auteur est efficace. Un très bon roman en somme mais peut-être, un peu trop naïf…