Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman libre : Je vous écrirai

Mariline Moreau - 09.09.2013

Livre - années 50 - liberté - âge adulte


À l'âge de 18 ans, Amalia décide de quitter ses parents et son milieu modeste afin de suivre des études de philosophie à Paris. Elle y rejoint son amie de toujours, Gisèle, apprentie comédienne. Elle promet à sa mère de lui écrire chaque jour, mais cet éloignement familial est comme une bouffée d'oxygène. Un nouvel horizon se profile, riche d'apprentissages, de rencontres et de réalisation de soi. Elle se sent à sa place, enfin. Mais - car il y a toujours un mais - sa mère, même à distance, continue d'étouffer sa fille qu'elle voit s'éloigner.

Amalia se sent prise au piège, entre une famille où elle ne trouve pas sa place - et dont elle a même honte - et ses appétences de savoir, de découvertes. Sa rencontre avec un metteur en scène russe, Nicolas Orlov, va venir compliquer un peu plus la situation déjà si difficile à gérer…
 
 
Vibrant ! Paule du Bouchet livre avec Je vous écrirai un roman saisissant qui nous plonge en immersion totale dans la vie des personnages. Et ce, notamment,  grâce à l'habilité avec laquelle l'auteur se joue des genres, entrelaçant échanges épistolaires et passages narratifs. Plusieurs tableaux se superposent, on passe ainsi de l'exaltation de notre héroïne qui se plaît et se découvre dans ce Paris des années 50, à la vie plus sombre et remplie de non-dits de ses parents.

Tout n'est que pudeur et retenue et pourtant, l'émotion jaillit de partout. Quête initiatique, soif de vie, nous partageons tout avec elle, douleur et lumière à la fois. Un texte doux et violent qui nous arrache quelques instants à nous-mêmes. Attention, on ne ressort pas indemne de Je vous écrirai, mais c'est tant mieux…