Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman New -Orleans : Big Easy

Léa Lefèvre - 06.12.2013

Livre - adolescence - prostitution - années 50


Nouvelle-Orléans, années 50.  Josie Moraine est la fille d'une prostituée peu attentionnée. La jeune fille a grandi dans un bordel du Quartier français, sous le regard bienveillant de la tenancière de la maison close. A dix-sept ans, la belle Josie a pris son envol et travaille dans une librairie du quartier et habite seule la petite chambre au-dessus de la boutique. Si Josie est passionnée par la littérature, elle a le rêve complètement fou d'étudier dans la prestigieuse université pour filles Smith dans le Massachussetts. Mais comme une fille de prostituée vivant dans un des quartiers les plus pauvres et dangereux de la ville pourrait-elle prétendre à un tel rêve ?

 

Et plus que tout, comment Josie parviendra-t-elle à prouver son innocence dans une affaire de meurtre dans laquelle elle, sa mère et la maffia sont mêlés ? Sera-t-elle obligée de suivre le même chemin que sa mère pour rembourses ses dettes ?

 

Le deuxième roman de Ruta Sepetys est un coup de cœur. Porté par une héroïne forte et intelligente, Big Easy nous plonge dans la chaleur de la Nouvelle-Orléans des années 50. L'air y est moite et bruyant. On entendrait presque des éclats de voix s'échapper des fenêtres de la maison close, les pas de Josie dans les ruelles malfamées du Quartier français, le ronronnement de la voiture que Jesse répare…

 

Aucune fausse note malgré un sujet qui aurait pu faire tourner le récit du côté du pathos et du larmoyant. La grande force du roman de Ruta Sepetys est sans aucun doute la galerie de personnages secondaires qu'elle a créés. Willie, la propriétaire de la maison close qui veille sur Jo comme sur sa propre fille, Cokie, l'affectueux chauffeur, les prostituées avec lesquelles Jo a grandi, Jesse, le jeune et beau mécanicien… Tous ces personnages donnent toute sa saveur au roman. On s'attache à eux dès la première page du livre pour ne les laisser reprendre le cours de leur vie qu'une fois le livre terminé.