Roman paranormal : TK, l'important c'est d'y croire

Christelle Gombert - 17.11.2014

Livre - adolescents - télékinésie - télépathie


Ça fait six heures qu'Alan regarde cette pyramide en alu. Plus longtemps encore qu'il est plongé dans la pénombre, seul, assis dans le salon. Sa famille est partie en vacances d'été, mais lui avait du « travail »... Apprendre la TK. La télékinésie, quoi. Genre faire bouger les objets avec la pensée, communiquer d'esprit à esprit, ce genre de trucs. Tout a commencé quand ce vieil homme affolé a transmis ses pouvoirs à Alan et ses trois meilleurs amis. Depuis, ils ont essayé de s'entraîner, mais rien à faire, ça ne...

 

La pyramide vient de bouger. Un quart de tour. Alan en est certain. Il y est arrivé, juste par la pensée ! La tronche que vont tirer les trois autres quand il va leur montrer ça !

Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'en mettant ce morceau d'aluminium en mouvement, Alan va déclencher toute une série d'événements imprévisibles. Incroyables pour certains. Mais l'important, avec la TK, c'est d'y croire...

 

Pour son premier roman, Philippe Laborde entraîne le lecteur dans une aventure originale : celle de quatre ados fascinés par les vidéos et témoignages de télékinésistes sur les blogs. La situation de départ est tellement ancrée dans le réel qu'on se mettrait presque à y croire vraiment ! D'ailleurs, tapez « télékinésie » dans un moteur de recherche, et vous tomberez sur les mêmes sites qu'Alan.

 

Une impression renforcée par le ton employé : le personnage principal s'exprime avec ses mots d'adolescent. Mais cette technique de narration, délicate et si souvent ratée (mais si, vous savez, quand l'auteur croit écrire comme un jeune en utilisant des expressions qui étaient à la mode il y a vingt ans...), Philippe Laborde l'a parfaitement réussie. Dans TK - L'important, c'est d'y croire, la langue orale reste très naturelle, ne sonne jamais faux, n'est pas non plus exagérée. En résumé, on s'y croirait. Et ça tombe bien, parce que l'important, avec la TK...