Roman poignant : Cheval Océan

Charlotte Mada - 28.05.2014

Livre - viol - hommes - soumission


Angela est seule, face à l'océan. Elle l'a enfin tenue sa promesse faite à sa grand-mère : aller là-bas, au Portugal, son pays natal, voir le « Cheval Océan ». Elle le prépare depuis le décès de son Avózinha tant aimée ce voyage qui aurait dû sceller leur amour, à Benjamin et elle. Alors pourquoi est-elle là, seule ? Et que s'est-il passé avec Naïma, sa meilleure amie ? C'est ce qu'Angela raconte à ce petit être qui grandit en elle, cette blessure.

 

Après Le Cœur des louves, dense, touffu, magistral, Stéphane Servant nous embarque vers l'océan avec un roman très court, intense et tout aussi sublime. C'est encore une fois de la femme et des violences qui lui sont faites dont Stéphane Servant parle : viol, voile – et si, plutôt qu'une soumission, c'était un moyen de se protéger de la bêtise des hommes ? –, lâcheté. Comme un message lancé à toutes les femmes : suivez l'exemple d'Avózinha et ne vous laissez jamais dompter par les hommes !

 

Court, violent, écrit dans une langue et un style d'une beauté rare, Cheval Océan tient pleinement la promesse de la collection d'une seule voix : « Des textes d'un seul souffle. Des textes à dire, à partager avec soi et le monde. » Un roman magnifique. Stéphane, on t'aime !