Roman sans mémoire : Effacée

Eli Esseriam - 24.09.2013

Livre - anticipation - science-fiction - adolescence


Kyla vit à Londres, dans un futur proche. La politique en place diffère sensiblement de la nôtre : les autorités, acculées par la violence urbaine, ont pris des mesures sans précédent afin d'endiguer le terrorisme et la criminalité. Il a été décidé que toute personne de moins de 16 ans, ayant commis une infraction grave, serait "effacée”. Lobotomisée, vidée de tout ce qui constitue sa personnalité. Pouf : plus de souvenirs, plus d'affect, plus de famille. Une mort sociale qui n'a rien de symbolique. On remet tout à zéro.

 

L'adolescent doit alors réapprendre à vivre: marcher, parler, penser, cohabiter avec de nouveaux parents attribués... Tout ça sous le contrôle morbide du Nivo, sorte de bracelet-tensiomètre omnipotent. Mais voilà, Kyla, qui est une Effacée, semble avoir un inconscient résolu à se faire entendre. Elle cauchemarde, hantée par des réminiscences perturbantes, des souvenirs à peine enfouis. Elle va se mettre en quête d'elle-même, de sa vie d'avant, de la raison pour laquelle elle a été condamnée à l'effacement. Et ce qu'elle est sur le point de découvrir va bientôt tout changer.

 

Effacée est, à n'en pas douter, un roman jeunesse intéressant dans ce qu'il soulève de questionnement éthique. Teri Terry, avec subtilité, nous amène  à nous interroger sur notre propre morale, notre positionnement en tant qu'individu dans une société critiquable. Tout ceci est évidemment coulé dans une intrigue plutôt efficace qui, en dépit de quelques longueurs, entretient positivement la curiosité et l'envie du lecteur.

 

Les personnages secondaires ne sont pas dénués d'intérêt, bien au contraire: chacun semble dissimuler, tant bien que mal, un secret. Rien n'est aussi lisse qu'au premier coup d'oeil, donc gardez-les deux bien grands ouverts. Effacée ne restera peut-être pas gravé dans le marbre,  mais se maintiendra dans votre mémoire au moins jusqu'au tome 2...