medias

Roman survivant : Les sous-vivants

Laetitia Lajoinie - 18.02.2016

Livre - dystopie - paris - apocalypse


Tigdal est un Pur. Il a été élevé dans les règles militaires d'un monde souterrain et formaté pour traquer les étranges animaux à l'apparence vaguement humaine qui errent à la surface. Mais au fond de lui, il se sent depuis toujours différent.

 

Soria vit à la surface. Membre d'une des nombreuses tribus stériles qui survivent sous une chaleur implacable, dans les ruines d'un Paris détruit, elle a appris à se battre pour rester en vie. Jusqu'au jour où le père de la jeune fille est enlevé par les mystérieuses créatures qui s'attaquent régulièrement des membres des tribus. Avec son meilleur ami, Soria se lance à son secours. Tant pis si, là où elle s'aventure, personne n'en est jamais revenu.

 

Dans Les sous-vivants, le lecteur suit donc tour à tour Tigdal et Soria, les souterrains et la surface, la science et la croyance. Deux points de vue radicalement différents sur le Paris post-apocalyptique dans lequel ils grandissent. Chacun a été éduqué dans une culture particulière et doit remettre en cause certaines de ses croyances pour avancer.

 

Le but ultime de ce voyage ? La vérité sur leurs origines. Le récit est entrecoupé de « racontars » intrigants, des légendes tribales contées par un troisième personnage, ami de Soria, et qui permettent de mieux comprendre le monde des héros. Le lecteur s'amuse à reconnaître des lieux familiers - la Tour Eiffel, Notre Dame de Paris, le métro – qui, devenus ruines et abris, se dissimulent entre les lignes. Il s'interroge sur les nombreux mystères qui peuplent cet univers et les recoupe en attendant que les personnages puissent en faire autant.

 

Une dystopie surprenante et palpitante, sans temps morts, un one-shot pour une fois, même si une suite reste possible, signée d'un maitre de l'imaginaire : Johan Heliot.