Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roman voyageur : Tout en haut du monde

Maud Gaucher - 12.10.2015

Livre - femme - liberté - voyage


Début XIXe siècle, Siri est une jeune femme d'un milieu aisé de Stockholm. Siri s'ennuie, elle que l'on destine au mariage, ne rêve que de voyages et d'aventures. Sa mère meurt accidentellement après avoir reproché à sa fille d'être trop curieuse et désobéissante, condamnant  ainsi la jeune fille à s'en vouloir terriblement.

Pour chasser la tristesse, son oncle Aurel, grand explorateur, physicien et botaniste la prend avec elle. Le point de départ de l'aventure sera les îles Canaries puis direction l'Amérique du Sud qui accueillera les deux voyageurs pour une merveilleuse aventure jusqu'au bout du monde.

Ce roman semble d'abord bien trop court, pas assez développé et le lecteur reste un peu sur sa faim. En effet, roman d'aventures, de voyages et d'apprentissage, Tout en haut du monde cumule les niveaux de lectures mais ne les explorent pas assez profondément. C'est un récit externe, au présent et la courageuse Siri grandit vite à travers les pages, impliquant succinctement le lecteur dans sa douleur, ses joies et son évolution.

Son deuil est long mais le récit de ses voyages montre à quel point il est important de ressentir la vie lorsque l'on vient de perdre un être proche. Ode à la vie et à l'aventure, Tout en haut du monde entraine le lecteur à travers de magnifiques paysages, dans des territoires à peine explorer et le lecteur apprend également à survivre à l'hostilité de la nature grâce à l'apprentissage que fait Siri. Le lecteur sort néanmoins du récit de Régine Detambel avec l'impression d'avoir fait des kilomètres.

Bonus :
Le film (une adaptation très libre…) sort le 16 décembre 2015.