Ronce-Rose, d'Éric Chevillard : une telle élégance

Auteur invité - 13.06.2017

Livre - Éric Chevillard Ronce-Rose - roman Eric Chevillard - Editions de Minuit


Oh qu’il m’énerve, cet Éric Chevillard ! Voilà qu’il nous surprend encore ! Ronce-Rose : une petite fille laissée seule chez elle par Mâchefer (son père peut-être), pas rentré depuis plusieurs jours. Elle part à sa recherche tout en tenant le journal de sa quête. Nous, pas dupes, on comprend très vite que Mâchefer est un bandit, et que s’il n’est pas rentré, c’est que quelque chose a mal tourné.

 




Mais Ronce-Rose, elle, ne le sait pas. Son cheminement n’a rien de spectaculaire. Pas d’effet de manche. Pas de suspense en bas de la page. Des petits pas d’enfant. Page cinquante-trois, Ronce-Rose dit : « Le début m’a bien plu, mais au bout d’un moment on aimerait que quelque chose d’autre arrive. »

On se surprendrait presque à penser de même. Et voilà, on est mûrs. C’est là qu’il nous cueille. Car il ne faut pas longtemps pour que la certitude blasée de trouver de l’ironie cachée entre les lignes s’estompe. On suit Ronce-Rose dans son périple énorme et dérisoire.

On ne rit plus, parce que, ce dont il est question, c’est d’un amour immense malgré la peur qui s’immisce, et d’un espoir plus grand que les obstacles, et de la vulnérabilité d’une petite fille.

Chevillard, sans cesser de questionner la langue du roman contemporain, ne singe pas un prétendu parlé d’enfant : son vocabulaire, sa syntaxe n’ont rien de faussement ingénu (car enfin, il n’existe dans la littérature rien de plus universellement raté et pathétique que le soi-disant langage enfantin laborieusement simulé par un adulte).
 

[Extraits] Ronce-Rose d'Éric Chevillard  


Si Ronce-Rose nous apparaît comme l’enfant qu’elle est, c’est par sa naïveté et son enthousiasme, par son regard étonné sur les mystères du monde et son sens naturel de l’hypothèse merveilleuse. Par la fragilité de son être et la puissance de sa volonté.

Parce que Chevillard ne cherche jamais à se faire passer pour Ronce-Rose en bêtifiant sa langue, il ne fait jamais d’elle un simulacre grimaçant de l’enfance, mais convoque ce que nous étions à cinq ou six ans quand, le premier jour d’école, nous avons cru, le temps de quelques heures, que nous ne rentrerions jamais chez nous. Quelle élégance ! 

Philippe Marczewski,
Livre aux Trésors (Liège) 
 

en partenariat avec le réseau Initiales

Ronce-Rose - Eric Chevillard - Editions de Minuit - 9782707343161 - 13,80 €


Pour approfondir

Editeur : Minuit
Genre :
Total pages : 140
Traducteur :
ISBN : 9782707343161

Ronce-Rose

de Éric Chevillard(Auteur)

Si Ronce-Rose prend soin de cadenasser son carnet secret, ce n'est évidemment pas pour étaler au dos tout ce qu'il contient. D'après ce que nous croyons savoir, elle y raconte sa vie heureuse avec Mâchefer jusqu'au jour où, suite à des circonstances impliquant un voisin unijambiste, une sorcière, quatre mésanges et un poisson d'or, ce récit devient le journal d'une quête éperdue.

J'achète ce livre grand format à 13.80 €

J'achète ce livre numérique à 13.80...73664499.................09........1......