Sanglier, de Dominique Rameau : l'illusion de l'existence

Auteur invité - 30.01.2018

Livre - Dominique Rameau Sanglier - illusion existence femme - érotique policier fantastique


Sybille a un métier, un appartement, sans doute aussi un vague petit ami. Au fond, cela donne l’illusion d’exister aux yeux des autres. Peut-être aussi d’avoir une vie intérieure... Sans qu’elle s’en doute le moins du monde, Sybille vit à la surface des choses. Mais de sa vie nous ne savons ni ne saurons rien de plus que les quelques bribes glanées çà et là au cours du récit. 



 


Lorsque de manière inopinée elle se retrouve une semaine en vacance(s), seule dans une ferme du Morvan, elle se sent perdue. Elle n’a pas choisi d’être là. Elle est déroutée par les sons, les couleurs, les odeurs ; elle ne connaît pas les noms des oiseaux qui l’assaillent de leur cacophonie, elle n’a jamais vu ces insectes qui vibrionnent autour d’elle.

Elle ne sait rien de l’ivresse provoquée par les mille odeurs de cette nature exubérante. Petit à petit, les verrous de son ancienne vie sautent. Les bruits deviennent mélodie, ses oreilles, ses yeux, sa peau décèlent une harmonie là où il n’y avait que chaos et elle se découvre une sensualité qu’elle ignorait. Elle se laisse submerger, d’abord avec appréhension, puis avec délice, à la caresse de la pleine lune, à l’ivresse d’arpenter nue cette campagne qui, derrière le cliché champêtre, n’est que sexe et mort.

Elle se crée une cartographie mentale du lieu, accepte son étrangeté sans plus se poser de questions, se nourrit des histoires qu’on lui raconte, des rencontres avec les gens qu’elle croise. 
 

Ce premier roman de Dominique Rameau est d’une étonnante intensité. On se laisse séduire par cette jeune femme déroutée. Le texte se place en permanence à des embranchements stylistiques et romanesques, nous laissant supposer qu’à tout moment le livre peut décider de devenir érotique, policier, fantastique, mais la narration reste en équilibre sur le fil ténu de la rêverie. Une rêverie poétique qui se poursuit loin, bien après la dernière page. 
 

Michel Edo, Lucioles (Vienne) 

 

en partenariat avec le réseau Initiales


Dominique Rameau – Sanglier – Editions José Corti – 9782714311757 –14 € 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Corti
Genre :
Total pages : 128
Traducteur :
ISBN : 9782714311757

Sanglier

de Dominique Rameau

Sybille débarque fortuitement à la campagne, dans une maison qu'on lui prête une semaine. Elle est d'abord perdue, très seule ; mais les rares habitants qu'elle rencontre sont chaleureux. Et surtout dehors, toutes ces choses qu'elle ne connaît que de nom, grillons, oiseaux, herbes, l'intéressent. Syb tâche d'en savoir plus. Dynamique et intrépide, elle multiplie les sorties, les explorations, les expériences ; le jour, la nuit ; sur les rochers, dans l'eau glacée, au fond d'un pré. Elle prend des risques. Pour rejoindre les vaches, les lézards, les sons bizarres, la lune, elle invente, varie les approches, dessine, rêve. C'est très physique : elle se cogne, s'essouffle, se blesse aux ronces et aux barbelés. Mais elle n'a pas froid aux yeux. Sa solitude semble ici normale : renard, âne, vieille dame farouche et rieuse, adolescente étrange et attirante. Chaque jour de cette petite semaine l'éloigne davantage de ce qu'elle maîtrise, l'ouvrant à l'inconnu du monde ; elle s'y livre sans retenue. Un roman bref, à une seule aventure et cent cinquante deux herbes, bêtes et gens.

J'achète ce livre grand format à 14 €