Séduire comme un Dieu, les leçons de flirt antique

Clément Solym - 09.06.2008

Livre - Seduire - Dieu - lecons


On a connu en son temps l’Art d’aimer d’Ovide qui se faisait fort de nous livrer toutes les ficelles pour trouver l’âme sœur ou la compagne d’un soir dans les rues de Rome. Tout y était, l’adresse des lupanars, les conseils utiles pour séduire, les précieuses recettes pour un maquillage réussi, jusqu’aux positions les plus intéressantes pour réjouir son partenaire…

Mais le monde antique recèle de mille et une histoires de séduction palpitantes, qui feraient rougir certains réalisateurs de films pour adultes, de par leur inventivité et les situations fantastiques dans lesquelles elles s’ancrent.

En proposant ainsi une compilation de textes parmi les plus cocasses de littérature gréco-romaine, les Belles Lettres offrent ici au passant de quoi se réconcilier érotiquement avec l es traumatismes de l’apprentissage des langues anciennes.

Pêle-mêle, on y retrouve des philosophes s’interrogeant sur le désir et son origine, des récits hilarants de rencontres érotiques, des tranches de vie d’empereurs portés sur la chose publique et sur la chose pubis, si l’on me pardonne ce tragique jeu de mots…

Karine Descoinges et Laure de Chantal, l’une affectionnant Rome, l’autre Athènes ont réuni plus de cent extraits d’Apulée à Platon, en passant par Suétone et Plaute. Théâtre, poésie, biographies, pensées un peu orientées, le tout classé par thématiques fort explicites (‘Avant la pratique’, ‘Faire l’Amour’, ‘Savoir durer, savoir finir’).

Voilà une petite perle de l’édition à ne manquer sous aucun prétexte. Un seul défaut peut-être, non dans son contenu, mais plutôt dans la réalisation du livre lui-même : un peu dense il n’est pas particulièrement commode à feuilleter et l’on devra assez vite lui écorcher la tranche pour pouvoir le bouquiner tranquillement. Une taille légèrement plus grande pour l’édition aurait été parfaite.

Mais en amour, la taille, ça ne compte pas…