Sentinelle de la pluie : comme un air de fin du monde

Clémence Holstein - 31.05.2018

Livre - Sentinelle Pluie De Rosnay - Cataclysme Paris Crue - secrets famille relations


Paris : connu, familier, inoffensif. Qui devient le théâtre d'une lente descente dans l'ombre de la vie. Cette ombre qui nous suit partout, derrière, à côté, mais qui dans Sentinelle de la pluie s'impose et révèle failles et douleurs cachées.

 



 

Linden part pour un simple week-end en famille à Paris.
 

Rien n’empêchera les Malegarde de se retrouver à Paris pour fêter les soixante-dix ans du père, arboriste à la réputation mondiale, pas même les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Ville Lumière. La crue redoutée de la Seine est pourtant loin d’être la seule menace qui pèse sur la famille.


Il plane d'emblée une inquiétude lancinante sur cette escapade dans la ville-lumière...qui sera à défaut de briller, plongée sous la pluie, le fleuve et leur grisaille pénétrante.

Linden ne sait pas pourquoi, mais il pressent l'anormal. Et en effet, c'est dans une atmosphère toujours plus noire que le héros, sentinelle de la pluie, se trouve à se débattre avec son histoire, celle de ses proches et les secrets que l'ombre ne veut plus masquer. On pourrait parler d'un livre-catastrophe, Paris sous un tsunami et les sous-sols à la surface. Personne ne peut plus fuir ni fermer les yeux.
 

La nature prend une place importante dans ce roman. Il y a l'eau, et sa force destructrice qu'on aurait tendance à oublier, notamment dans une ville à la nature soi-disant domptée comme Paris. Il y a aussi les arbres et leur force de vie silencieuse, leur langage crypté. Ici, la nature reprend ses droits et l'homme n'est qu'une espèce parmi d'autres, qu'un élément du monde vivant.

L'homme pas plus armé ni puissant que n'importe quel autre. Toutes ses technologies n'ont pas raison de la nature, et seuls l'art et la sensibilité du photographe peuvent rivaliser avec elle. L'émotion et le respect dont Linden, artiste du regard, est capable sont ceux qui rencontrent alors la nature. Les mots, les sciences n'ont plus leur place.
 

L'on voit que la nature est la plus forte. Elle est plus forte que l'humanité et toutes ses constructions : matérielles ou sociales. La nature renverse la ville, l'engloutit et brise le semblant de paix sociale. L'ennemi est partout et même la famille se délite. L'eau, la terre, les arbres crient la solitude et l'aveuglante vérité qui en surgit.
 

Tatiana de Rosnay avec Augustin Trapenard dans 21 CM


L'apocalypse intensément crédible que Tatiana de Rosnay met en scène nous parle également de la fragilité de la famille. On y découvre ce qui se joue comme rivalité, attentes et déceptions dans les relations. Les doutes qui éloignent. Le silence et les secrets qui avalent tout sur leur passage et figent le temps. L'apocalypse est d'abord celle de cette famille, qui voit chacun de ses membres forcés de se dévoiler. Au bord du gouffre, les retenues ne sont plus de mise.

 

Linden est un héros tendre et immanquablement séduisant. Sa sensibilité à fleur de peau et son cœur chaleureux ouvrent la voie à l'émotion. Sans effusion inutile, il raconte sa jeunesse troublée et l'affirmation laborieuse de son identité ; la difficulté d'avouer ce qu'il est, même au lecteur, et de se voir rejeté et humilié par ceux qu'il aime. Et l'auteure lui fait narrer le poids des diktats sociaux et l'intolérance qui pèse, sans un mot.

 

Les personnages sont bien campés, attachants, chacun terriblement fragile et pourtant bien vivant. Comme un lourd parfum de réalité. La narration est aménagée avec finesse. Le suspens nourrit l'avidité du lecteur à comprendre les mystères qui se cachent derrière ces hommes et ces femmes. Je regretterai seulement une opacité qui demeure sur un de ces secrets et qui reste frustrante. Ou peut-être que ce que je crois inachevé n'est que la banalité du quotidien, et ses répercussions follement disproportionnées.
 

[Extraits] Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay

 

Sentinelle de la pluie, classique dans la forme, roman dont on attend un doux envol, est en réalité bien plus original que ce qu'il donne à croire. Livre-catastrophe ancré dans notre réel qui vient frapper aux portes de nos certitudes flottantes.

Tout se noiera, si le monde en décide ainsi.

 

 

Tatiana de Rosnay - Sentinelle de la pluie – Editions Héloïse d'Ormesson – 9782350874425 - 22€


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.