Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Shangri-La, de Mathieu Bablet : un futur de rêves....

Auteur invité - 21.08.2017

Livre - futur humanité planète - asservissement humains futur - entreprise gouverner planète


Au commencement il y a un Big-Bang et, plus tard, la fin de toute vie sur Terre. Entre les deux il y a Scott, un homme qui, comme le reste de l’humanité, vit reclus sur une station géostationnaire depuis qu’un conflit au XXIe siècle a rendu la planète bleue hostile à l’homme. Toute la vie sur cette station est rythmée par une entreprise, Thianzu.




 

Elle contrôle tout : l’économie, l’ordre politique et de fait l’ordre social. Thianzu fait la pluie et le beau temps, au sens propre comme au figuré. 


Des tensions sociales ? Thianzu sort un nouveau smartphone ou une nouvelle tablette. Répondre aux frustrations engendrées par la promiscuité à bord de la station et aux nouveaux enjeux sociaux ? Thianzu fait vivre des individus animoïdes, des animaux-sous-hommes dont les droits sont limités, sur lesquels les humains peuvent décharger leur agressivité et leur sentiment de supériorité. 


Thianzu est aussi et surtout garante des avancées scientifiques et technologiques qui assureront l’avenir de l’humanité dans l’univers. Pour mener à bien ce projet, elle envisage officiellement de créer une nouvelle branche de l’espèce humaine, l’homo stelaris, sur Shangri-La, une région de Titan, un satellite de Jupiter.

Officieusement, l’entreprise envisage de recréer un phénomène de Big-Bang pour reproduire la vie sur une autre planète. Seule aux manettes qui président au destin de l’humanité, Thianzu est la cible d’un groupe de rebelles auquel s’associe Virgile, le frère de Scott. Face à cette entité omniprésente, pour ne pas dire omnipotente, le chemin de l’émancipation de Sco va être semé d’embûches. 
 


Mathieu Bablet signe ici une œuvre d’une rare maestria. Il propose un récit graphique et scénaristique à la croisée des chemins entre le roman d’anticipation, le récit dystopique, la critique socioécologique et le blockbuster.

La trame narrative est rythmée non seulement par un découpage séquentiel remarquable, mais également par une palette de couleurs et une esthétique graphique digne des plus grandes séries de science-fiction. 
 

Emmanuel Vacher,
Le Bateau Livre (Lille) 

 


en partenariat avec le réseau Initiales


Mathieu Bablet — Shangri-la — Ankama Editions — 9782359109696 – 19,90 € // numérique : 9791033501213 – 7,99 €