Sinatra 100 : Une Voice pour toujours

La rédaction - 11.07.2016

Livre - Frank Sinatra - Etats-Unis - chanson


Pour les cent ans de la naissance de Frank Sinatra, on a eu droit à un véritable déluge médiatique en décembre 2015. Mais il est évident que celui dont le surnom éternel est The Voice –et rien à voir avec une certaine compétition télévisuelle –exercera à jamais un impact délivré des contraintes temporaires de tout calendrier médiatique.

 

Sinatra reste l’étoile la plus brillante, sans doute, de toute l’ère musicale qui a précédé celle du rock.

En réussissant à encore brillamment tirer son épingle du jeu dans les décennies qui suivirent…

 

Par exemple avec ses succès mondiaux et fracassants en pleines années soixante rock et hippies : "Strangers In The Night" (1966), "Somethin’ Stupid" avec Nancy (1967), et évidemment "My Way" (1969).

 

Et il existe de nombreux ponts, des passerelles entre les décennies des chanteurs de jazz, des evergreens et des crooners, dont Sinatra est le patron, et les décennies suivantes.

 

Même si son modèle Bing Crosby fut longtemps le chanteur n°1 ; mais malgré les records de vente absolu du "White Christmas" éternel de Crosby, son étoile a pâli, contrairement à celle de celui qui fut aussi : The Sigh Guy et même…The Tarzan of the Boudoir ( !), avant d’être désigné comme The Voice et aussi Ol’ Blue Eyes.

 

Ce somptueux album, dont la version française est due aux éditions de luxe belges du Fonds Mercator, a été réalisé par le grand gardien du temple Sinatra depuis trente ans : Charles Pignone, avec la pleine collaboration de sa famille.

 

Dont ses deux filles : Nancy –qui mériterait de faire l’objet d’un beau livre –et Tina.

 

Il ne s’agit pas du tout d’une biographie fouillée, mais d’une évocation agréable et aérée des grands moments de sa vie et de sa fabuleuse carrière.

 

L’accent est mis sur ses grandes qualités d’intégrité, de persévérance et de générosité.

 

Les préfaces de Tony Bennett et du magnat de Las Vegas Steve Wynn sont édifiantes à cet égard, avec des anecdotes révélatrices de la grande humanité d’un Sinatra dont le côté dur voire impitoyable est un peu gommé dans cette hagiographie écrite avec une collaboration familiale qui ne pouvait correspondre à un travail de recherche sans état d’âme.

 

Une belle anecdote donne le ton général de l’ouvrage.

 

 

Elle est relatée par un ami de la superstar : Steve Wynn, propriétaire du Golden Nugget, un hôtel de luxe et un casino à Las Vegas.

Un jeune voiturier d’un hôtel amène sa voiture à Sinatra, qui lui demande : "Quel est le plus gros pourboire que tu aies reçu ?"

Le voiturier répond : "Cent dollars", et reçoit…deux cents dollars du chanteur, soit le double.

Le crooner lui demande : "Qui t’avait donné les cent dollars ?" "C’est vous, M.Sinatra, le mois dernier !"

 

Mais il est vrai que comme toute star, Francis Albert Sinatra a dû affronter des torrents de boue et de calomnies : il reste donc l’homme et sa musique.

 

De très nombreuses photos nous font suivre sa carrière, qui commença en juillet 1939 avec l’orchestre d’Harry James, puis celui de Tommy Dorsey, avant d’entamer son éblouissante carrière solo en 1943 chez Columbia.

 

Avec ses hauts et ses bas, ses disques, ses films, ses tentatives télévisuelles avortées (deux séries éphémères du Frank Sinatra Show -octobre 1950- chez CBS puis 1957 chez ABC).Sans oublier le fabuleux armistice télévisuel  de cet adversaire du rock : "Welcome home Elvis", diffusé le 12 mai 1960, et qui donne lieu à deux très belles pages de photos.

 

Dont une pleine page éblouissante montrant The Voice et The King, ensemble.

 

Une union certes de circonstance voire intéressée –ces deux géants n’étant pas du même bord –mais dont le résultat fut néanmoins exceptionnel, et battant tous les records d’audience.

 

Là est le grand attrait de ce livre absolument somptueux : une profusion exceptionnelle de documents haut de gamme, avec d’innombrables photos de la superstar mondiale sous toutes ses coutures, toutes époques et dans toutes circonstances, y compris au travail dans de nombreuses séances  d’enregistrement.

 

Et souvent avec d’autres légendes : les inévitables Dean Martin, Sammy Davis Jr., etc. mais aussi des Duke Ellington, Ella Fitzgerald, Count Basie, Jobim etc.

 

Pas de discographie ni de filmographie, mais les pochettes de tous ses albums et les affiches de ses films sont reproduites à la fin de l’ouvrage.

 

Qui n’est donc pas exhaustif ni définitif, mais qui constitue un magnifique souvenir de ce cador immense de la musique populaire, dont l’influence mondiale reste incalculable à jamais.

 

CHRISTIAN NAUWELAERS


Pour approfondir

Editeur : Fonds Mercator
Genre : musique
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9789462300897

Frank Sinatra 100 ; le livre officiel du centenaire

de Pignone, Charles (Auteur)

Cet ouvrage est la seule publication officielle, réalisée avec le concours de la famille Sinatra, qui sera produite au cours de cette année anniversaire. Elle rend hommage au plus grand "entertainer" du XXe siècle. Charles Pignone est aussi l'auteur de The Sinatra Treasures (Les Trésors de Sinatra), Seuil 2004.

J'achète ce livre grand format à 49.95 €