medias

Sous le joug de l'Irlande catholique, un destin à vivre et cacher

Victor De Sepausy - 14.09.2018

Livre - Les fureurs invisibles du coeur - John Boyne Lattes - JC Lattes RL2018


ROMAN ETRANGER - La quête existentielle de ses propres racines, de son identité et de sa définition. Tout cela est au cœur du dernier roman de John Boyne. On y parle d’adoption, de famille, d’identité, de sexualité. Nous sommes dans les années 40, en Irlande. Autant dire tout de suite que ces sujets ne sont pas parmi les plus débattus.

 

 

Difficile d’appeler parents des gens qui répètent sans cesse que l’on n’est pas vraiment membre de la famille. Cyril Avery, adopté, sait au moins qu’il n’est pas son nom. Sa mère, Catherine Goggin, était une adolescente quand elle tomba enceinte. Le curé l’avait condamnée : une prostituée, voilà ce que l’on est quand on a un enfant sans mari. Accablée, elle décida de partir, quitter la ville de Goleen, pour se rendre à Dublin, et accoucher, misérablement.

 

Elle rencontrera un jeune homme, à Dublin, originaire de sa ville natale, avec lequel elle deviendra colocataire. Puis, nous quittons Catherine, pour découvrir la vie de Cyril. Dans une famille aisée qui l’a pris sous son aile, il vit dans un confort matériel où la douceur parentale est absente. Contraint d’appeler ses parents adoptifs par leur prénom, il grandit ainsi avec ce passé, autant que ses répercussions.

 

D’ailleurs, en guise d’adoption, il serait plutôt locataire de ces adultes insensibles : il devra quitter cette famille après 18 années. Charmante attention.

 

Il entretiendra des relations fugaces, nocturnes, avec quelques hommes, toujours cachés. Dans l’Irlande catholique, rappelons juste que l’homosexualité fut considérée comme un crime jusqu’au début des années 90. Une vie où le modèle familial classique est détruit avant même sa naissance – et s’impose à lui comme l’unique avenir. Impossible avenir, celui qui permettrait de vivre tel qu’il est.

 

Nous voici alors partis pour une aventure jusqu’aux portes du XXIe siècle, entre chagrins infinis et merveilleuses exaltations. C’est l’histoire d’un drame, d’un destin qui sera contrarié, d’une identité volée. L’histoire d’une vie qui n’a été vécue que sous la contrainte de l’oppression catholique, de la vindicte populaire – l’homophobie institutionnalisée.

 

Au cours des 70 années de cette vie, heureusement, John Boyne parvient à insuffler des moments heureux – et plus encore, nous faire rire. Un humour parfois tranchant, certes, mais bienvenu.

 

Roman historique, il nous entraîne avant tout dans l’histoire de l’homosexualité, ses combats pour une reconnaissance, une libre existence. Parce qu’être gay dans l’Irlande de 1945 était probablement pire encore que d’être mère célibataire : pourchassés, parfois assassinés, les homosexuels ont vécu l’enfer. Et lui-même mettra des années à désapprendre le sentiment de honte qu’on lui a inculqué.

 

Son mariage improbable et tragique, son départ pour New York, tout cela participera à un effort constant pour s’accepter. Accepter également que cette différence, qu’il aura toujours ressentie, est une identité avec un plein et entier droit à s’exprimer. Toute l’énergie narrative déployée nous conduit à une immense compassion. Notre XXIe siècle est certainement imparfait à encore bien des égards.

 

À y regarder différemment, c’est un havre de paix...


 

John Boyne, trad. anglais (Irl) Sophie Aslanides – Les fureurs invisibles du coeur – JC Lattès – 9782709659772 – 23,90 €
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.