Sur les braises des pamphlets de Céline, l'impossible apaisement

Auteur invité - 07.08.2019

Livre - Gallimard Celine - reedition pamphlets Celine - déportation juifs


ROMAN FRANCOPHONE - Le 11 janvier 2018, Antoine Gallimard annonce la suspension de son projet de rééditer les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline. Mais cette décision ne suffit pas à apaiser Louise, 17 ans.
 
 

Elle a besoin de comprendre les raisons qui ont pu pousser l’éditeur – « un peu étonné qu’il y ait cette polémique » à envisager leur publication, avant finalement d’y renoncer. « La décision s’impose à elle. Elle doit voir cet homme. Elle doit lui parler. »
 
Le grand-père de Louise, Gilbert, professeur de grec et de latin aujourd’hui décédé, a été déporté à Buchenwald en 1943. Préférant prendre le maquis que de partir en Allemagne pour le Service du travail obligatoire, il a été repéré dans le train par un agent de la Gestapo. À son fils Laurent, le père de Louise, « Gilbert n’a pas souhaité transmettre les fantômes ». Il a fait le choix du silence « qui protège de plonger vers le noir. » Mais Louise a bien compris que « Buchenwald c’est aussi ça, ce que l’on transmet, malgré soi. »
 
Dans La Suspension qui fait écho à l’histoire familiale de son mari, Géraldine Collet se place à la fois sur le plan de l’intime et sur le plan public.
 
Dans un style percutant, elle invite à la réflexion sans faire l’économie du contexte social ou politique qui peut éclairer le lecteur. Son texte court pose de grandes questions. « C’est à ça que servent les livres, Laurent. Ne jamais succomber au désespoir. Ouvrir un espace en soi, secret, qui te fera aimer l’humanité malgré les hommes. »
 
Il y a des livres qui sauvent, certes. Et puis il y a ceux, dotés d’ « une force invisible qui échappe à ceux qui pensent naïvement la contenir », qui soufflent sur les braises de la haine et de la violence.
 
Des braises sous lesquelles, notre époque en témoigne, le feu ne cesse jamais tout à fait de couver.
 
Alexandra Oury

Geraldine Collet – La suspension - Rue de l’Echiquier - 9782374251554 – 10 €
 



Commentaires
La liberté de lire et celle de ne pas lire, c'est toujours la liberté. Antoine Gallimard doit en être intimement conscient, lui.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Rue De L'Echiquier
Genre :
Total pages : 64
Traducteur :
ISBN : 9782374251554

La suspension

de Collet, Geraldine(Auteur)

" Louise éteint la radio. La décision s'impose à elle. Elle doit voir cet homme. Elle doit lui parler. On ne décide pas de publier les pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline comme ça. Elle veut comprendre.Comment l'envie est venue et pourquoi l'annonce de leur suspension n'arrive pas à l'apaiser.[...] Demain, elle prendra le premier train pour Paris, s'engouffrera dans le métro et marchera jusqu'au numéro 5 de la rue Gaston-Gallimard.

J'achète ce livre grand format à 10 €