Tanbou : un métissage musical réussi !

Cécile Pellerin - 10.10.2014

Livre - Littérature jeunesse - esclavage - tolérance


Que vous ayez ou non des enfants, ce livre-disque entre dans la catégorie des livres à posséder, à partager et à conserver sans durée tant il est intemporel, précieux, presque magique et assurément capable d'émouvoir un large public, bien au-delà de la jeunesse.

 

Surtout, ne le lisez pas sans le disque. Comme il est d'ailleurs conseillé en exergue, écoutez le cd dès votre première lecture. C'est presque un choc, une surprise très sensible et inattendue.

 

Vous allez voir (ou plutôt entendre) : après le récit, la chanson populaire "A la claire fontaine", va vous paraître magnifique et moderne; vous allez vous surprendre, la reprendre parole après parole, furtivement d'abord,  puis sentir le rythme des percussions, le tambour Gwo Ka* vous entraîner, et  alors, vous allez élever doucement votre voix, taper vos mains contre vos cuisses, osciller la tête et le corps, vous mettre en mouvement et en joie. Une joie pure.

 

C'est certain, il est impossible de résister, de rester indifférent à cette œuvre artistique épurée et intense.

Dans un deuxième temps, ce sont les images de Piotr Barsony, artiste français, à la fois peintre, architecte et urbaniste, illustrateur et romancier, qui vont vous désarmer, caresser votre cœur, notamment à travers ses visages expressifs, tantôt réalistes, tantôt plus proches des masques africains traditionnels.

Et l'histoire racontée enfin, subtil mélange d'innocence, de tristesse d'enfant, d'apprentissage presque initiatique et de sombres souvenirs de la période esclavagiste, illustrés en noir et blanc.

 

Un graphisme éclectique et métissé, au regard des différentes émotions qui traversent l'ouvrage mais toujours harmonieux. Si certains passages sont graves, un peu inquiétants, l'ensemble est empreint d'espoir, de liberté.

 

Si, comme Marie, l'écolière, vous n'arrivez pas à chanter, faites confiance à Donga, le musicien-conteur et laissez-vous guider par le tambour d'Edmony Krater, percussionniste guadeloupéen.

 

Ce livre a reçu le prix Octogone 2001 du livre jeunesse, le prix de la Francophonie de l'Education nationale. Il est réédité en partenariat avec l'Association des librairies spécialisées jeunesse. Surtout, ne le laissez pas passer.

 

Accessible dès 7 ans.

 

* Le Gwo Ka vient d'être répertorié dans l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France pour une inscription à la liste de l'UNESCO fin 2014.