Tête de gondole, Christophe Rioux

Clément Solym - 10.03.2009

Livre - tete - gondole - Christophe


Une voix fluette vous accueille au rythme des promotions que le magasin offre depuis quelques minutes ; par-devant vous, l'immanquable caddie, dont les roues sont calculées pour vous empêcher de dépasser la vitesse maximale de consommation ; tout autour de vous, des produits, des étals, des gondoles, des linéaires, du facing et du packaging... Bienvenue dans un supermarché.
 

Victor est agrégé de Lettres classiques. Du moins, était. Il a démissionné. Et comme tout démissionnaire, il a perdu le profit de son concours et s'est retrouvé au chômage, sans indemnités. Voilà quelques jours, il a postulé pour un emploi d'assistant de chef de rayon, dans un hypermarché, dans le coin Bazar, qui contient la section Littérature. Oh, pas bien grande, la littérature, mais au moins, il restera proche des livres...

 

Comble, Victor est engagé : après un recrutement qui relevait de la campagne napoléonienne, l'hyper lui ouvre l'envers de son décor. Saviez-vous que la pertinence retient d'un consommateur est de trois secondes et qu'il vaut dans ce cas mieux privilégier la couleur rouge au bleu pour la couverture d'un livre, puisque la première est reconnue bien plus rapidement.

 

Euh... Mais oui ! Bienvenue dans un monde où tout livre est devenu une boîte de petits pois, dont les vertus énergétiques importent moins que la marge brute effectuée ! Bienvenue au pays de l'assortiment, où l'on négocie des rabais auprès des éditeurs, qui sont tous disposés à payer cher leur emplacement de choix ! Bienvenue, bienvenue, bienvenue...

 

Pour Victor, amoureux des livres, la transition sera âpre et son maigre salaire le contraint de dormir dès les premiers jours dans l'hyper. C'est ainsi qu'il rencontrera Anna, la chapardeuse nocturne, qui commet toutes les nuits quelques larcins pendables, ruinant les mises en place de la veille, arrachant les blisters des livres, CD et autres... Comment revenir à une réalité des livres, à leur valeur intrinsèque ? Le peut-on simplement ? Mais alors, si tu ne peux pas changer l'avis de ton trop puissant ennemi, que te reste-t-il, sinon de te ranger au sien ?

 

L'abattre ! Oups... Excusez ce cri de joie involontaire : à la sortie de ce livre, tel que je vous épargne de me voir, me voici disposé à embrasser toutes les causes révolutionnaires, à endosser la responsabilité de 1000 commandos pacifiques prônant la culture et pas la marchandise... Bref, je suis un homme engagé. Pas trop non plus, mercredi soir, y'a House, et j'aime bien la série...

 

Rien n'arrête Christophe Rioux ; professeur d'économie, il n'épargne aucun détail au lecteur, sur le modus operandi de l'hypermarché et révolte les bibliophiles inconscients jusqu'à lors de la réalité sinistre du livre, des produits culturels, et du mode de fonctionnement d'un hyper. Ici, on vend.


Avec le regard candide ou ingénu d'un Victor brisé – sacré paradoxe – qui découvre comment l'on vend du livre avec aplomb et confiance, sans conseil ni avis, on écorche toute l'industrie. Rappelons juste au passage que concernant la distribution des livres de Flammarion, l'éditeur a opté pour Hachette Livres pour les supermarchés
 

Au fil du roman, presque d'apprentissage, et même de formation, puisque le terme n'aura jamais mieux qualifié un livre ici, il va passer du lecteur naïf au manager réfléchi. Découvrant comment l'on vend, avant même de prendre en compte ce que l'on vend, Victor cédera à l'appel des sirènes. Et nous, lecteurs, ses semblables, ses frères, nous l'accompagnerons dans cette descente aux Enfers, non pour trouver le rameau d'or, mais bien le taux de rentabilité optimal du packaging.

 

Coeurs sensibles se réjouir : voilà des émotions fortes, dans un huis clos éclairé aux néons, et presque aseptisé. Les caisses sont au fond du magasin, merci de votre visite et à très bientôt.





Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.