medias

Tous à l'Ouest, S.J. Perelman

Clément Solym - 30.05.2009

Livre - tous - ouest - Perelmann


Amateurs de pérégrinations fantasques et de destination improbables, nous vous embarquons, comme dirait l’autre, aul eurahound ze weurld pour une traversée drôlissime en compagnie de S.J. Perelman et de son acolyte Al Hirschfeld. Destination ? Neuf mois d’aventures ? Quand ? Sur-le-champ, puisque de toute manière l’un et l’autre sont chômeur ou presque et qu’ils n’ont rien repéré dans le programme télé pour ces prochaines semaines. Et où allons-nous ? Un peu partout : en fait, près de 27 pays sont au programme d’une excursion qui rencontrera Erol Flynn et Johnny Weissmuller. Des grands d’Hollywood, isnt’it ?

 

En fait, expédiez deux espèces de canailles à moitié imbues de leur grande personne, à moitié juif New-yorkais qui ne rêvent que de sandwiches au pastrami face à un lever de soleil sur Hong Kong et de cheese-cake en lieux et places des mets locaux… ajoutez une moitié de journaliste et de caricaturiste blasés par tous les territoires qu’ils traversent, au point d’en devenir drôlatiquement insupportables…

 

Le tout est un ensemble de saynètes qui débuteront à Hollywood : quoi de mieux que de se rendre dans les studios où l’on trouve des crocodiles pour se préparer à arpenter tous les sentiers le plus périlleux de la planète ? Et nos deux compères de ramper dans la boue et de se forger le caractère avec un entraînement vaseux… Sauf que rien ne les préparera à l’achat de bibelots en Inde. Des achats inconsidérés pour trois ou quatre fois le prix que l’on aurait payé en plein Brooklyn… particulièrement pour des productions artisanales locales. Fabriquées dans le Minnesota.

 

Mais dans ces années 40 encore imprégnées de colonialisme, tant que l’on trouve quelque part une bouteille de cognac pour se saouler, tout va bien. Et nos deux bonshommes, des gredins, pochetrons et feignasses au possible, qui quittent femmes et enfants en espérant que ces derniers se désespèrent de leur absence, sont tellement et littéralement « à l’Ouest » qu’ils se sortent des situations farfelues dans lesquelles leur j’m’en-foutisme les plonge en permanence.

 

Une vraie petite perle de récit de voyage bien rock’n roll, teintée d’ironie et de propos décalés, pour voyager à peu de frais…




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.