medias

Un atelier refuge pour adolescente : Ophélie, mélancolie et tendresse

Nicolas Gary - 10.07.2018

Livre - ophélie adolescente lycée - roman adolescente créativité - atelier refuge création


C’est une adolescente timide et renfermée, dont l’univers intérieur est bien plus vaste que le monde étriqué où elle vit. Ophélie, de Charlotte Gingras, raconte ce quotidien d’une jeune fille, dont la rencontre avec une auteure va changer toute la vie. Et au-delà.

 


 

 

Jeanne est une dame. Dans cette classe d’adolescents, elle semble presque mal à l’aise pour parler de son travail. Elle est écrivaine. Et devant ces jeunes, son métier peut sembler dérisoire. Ou vain. Ou les deux. Elle reste silencieuse, et il faudra qu’Ophélie crie sa question, comme on se libère d’une écrasante pression.

 

« Pourquoi vous écrivez ? À quoi ça sert d’écrire ? »

 

Ophélie a son idée sur la question, mais l’entendre d’une autre bouche, plus adulte, plus posée, cela aide. Surtout qu’au sortir de cette rencontre, improbable, l’auteure va offrir à Ophélie un cahier bleu. 

 

« Si jamais tu as envie d’écrire... Ou de m’écrire à moi... »

 

C’est une histoire qui commence. Et à mesure qu’Ophélie écrit, elle se retrouve avec le désir de créer, trouver un lieu où elle pourra s’exprimer pleinement. Sa mère travaille de nuit : cela lui laisse toute latitude pour quitter la maison le soir, après son départ, et parcourir la ville. Jusqu’à ce qu’elle trouve cette zone désaffectée.

 

Tout commencera avec la fille à l’envers, pour aller vers une fille à l’endroit. Et la rencontre avec Ulysse : il est gros, dans sa classe et lui aussi a élu domicile dans cette zone. Dans la Caboose, minivan changé en maison secondaire. Tous deux vont partager l’espace de création – un lieu hors du temps, loin des autres et de tout...

 

Mais toujours avec Jeanne, l’écrivain, non loin.

 

Dans ce texte, une mélancolie traverse les pages, comme rarement on a pu retranscrire le mal-être de l’adolescence. Parfois, des explosions surviennent, et renversent la torpeur qui plane : des envolées de créativité, des désirs d’expression, d’existence. 

 

Ophélie, c’est bien entendu le nom de l’héroïne de Shakespeare, mais sans le destin tragique. Pourtant, c’est une tragédie qui sous-tend le livre : cette incompatibilité entre l’adolescente et l’univers qui l’entoure. C’est en même temps une histoire d’amour qui se dessine, à mesure que, dans cet atelier refuge, Ulysse – autre nom d’emprunt – et Ophélie se retrouvent.

 

Tendresse et rêverie. Un magnifique roman. 

 

 

 

 

 

Charlotte Gingras – Ophélie – Alice – 9782874263545 – 12 €

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Alice
Genre :
Total pages : 264
Traducteur :
ISBN : 9782874263545

Ophélie

de Charlotte Gingras

Depuis longtemps, Ophélie rêve d'avoir un endroit à elle, loin du regard et du bruit des autres. Elle croit avoir enfin trouvé, lorsqu'elle s'aperçoit que quelqu'un occupe déjà les lieux. Bien décidée à rester, Ophélie est obligée de partager l'espace avec Ulysse. Commence alors une guerre de tranchées où chacun défend son territoire. Mais, peu à peu, des liens se tissent...

J'achète ce livre grand format à 12 €