Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Un détective très très très spécial, de Romain Puertolas : Gaspard, ce héros

Nicolas Gary - 31.08.2017

Livre - détective hôpital psychiatrique - trisomie maladie humanité - Einstein curiosité passion


Voici l’histoire de Gaspard, jeune homme atteint de trisomie 21. Mais loin d’être handicapé, il vit une existence plutôt palpitante : d’un côté, il travaille dans une boutique de souvenirs à Montmartre, de l’autre, comme renifleur d’aisselles pour un laboratoire produisant des déodorants. En quelques lignes, on sait déjà que l’on a basculé dans les mondes de Romain Puertolas...




 

Gaspard vit une vie heureuse : ses deux patrons vont mourir dans un accident d’avion. Desépaules, le type des déodorants va s’écraser, et l’aide de l’avion fracassera la voiture de Rachid, celui de Montmartre. Moralité, Gaspard, 30 ans, se retrouve sans emploi. Mais garde le moral.
 

Vivant chez ses parents, Gaspard a aussi pris l’habitude d’écrire sur des petits cahiers ses pensées, positives, négatives – avec des couleurs spécifiques. Son père est professeur de dessin, sa mère kiné, et la famille habite sur Paris. Gaspard, homme heureux, part donc en recherche d’un emploi, et deviendra détective.

 

C’est que ses qualités d’investigation sont indéniables, de même que ses intuitions respirent le bon sens. D’ailleurs, il lit également des romans policiers, adore les histoires de détective... et décide finalement de postuler pour devenir détective. Fort logiquement, il est donc engagé.

 

Sa première enquête sera d’infiltrer un asile psychiatrique, parce qu’un décès est survenu dans l’hôpital. Le père du jeune homme mort est multimillionnaire et considère que ce décès est louche. Gaspard, trisomique, pourra se fondre dans le groupe des médecins et des patients : la couverture est parfaite. Mais la résolution de cette enquête ne manquera pas de rebondissements...

 

 


 

Drôle, insatiable, assoiffé de savoir et d'une curiosité sans fin, Gaspard est un personnage des plus attachants : fan d’internet, toujours en recherche d’informations insolites et extraordinaires, il nous fait presque naviguer dans un conte de fées. Évidemment, toute cette histoire fleure bon la fiction un peu surréelle : un trisomique cumulant deux emplois, on sourit.

 

Pourtant, le style léger, l’écriture fluide de Puertolas, donne cet effet léger, produisant une histoire qui va plus loin. C’est un regard différent que l’on porte alors sur la trisomie 21, impliquant que les malades soient capables d’être plus semblables aux « normaux » que l’on ne croit. Roman digne, tout s’articule autour de Gaspard, si attachant, qu’il en devient plus humain encore. 
 

[Extraits] Un détective très très très special de Romain Puertolas 


Et comme nous sommes dans un roman policier, impossible de passer à côté d’un rebondissement fulgurant. Il y a dans tout cela un effet Shutter Island, évidemment pas le même, mais qui vient renverser tout le récit. Un dénouement passionnant, qui amplifie ce regard profondément humain porté sur la maladie, sans condescendance. 

 

À découvrir, pour se rappeler les théories d’Émile Borel sur les singes ou découvrir que Tintin se résume à six traits de crayons...

 

 



(à paraître le 21/09) Romain Puertolas – Un détective très très très bien – Editions La joie de lire – 9782889083800 – 15,90 €
 

Les critiques de la rentrée littéraire 2017


Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires