Un océan, deux mers, trois continents : Nigrita, un Kongo au Vatican

Cécile Pellerin - 12.01.2018

Livre - Esclavage - Foi - roman historique


Roman maritime, roman historique, biographie romancée ou encore roman d’apprentissage, le nouveau livre de Wilfried N’Sondé raconte une aventure hors du commun et capte l’intérêt du lecteur dès les premières pages.
 

A la fois précise et énergique, empreinte d’une certaine allégresse, soutenue par une écriture poétique et pleine de vie, un rythme ardent, l’histoire de Nsaku Ne Vunda, premier ambassadeur africain au Vatican en 1608, crée la surprise, au-delà même de l’incroyable destinée qu’elle met en scène.
 

En effet, il émane de ce livre, une exaltation, un enthousiasme immédiatement saisissables et pénétrants, une émotion d’évasion intense, un effet de mouvement harmonieux, irrésistible et soutenu, que le lecteur savoure, page après page, telle une gourmandise généreuse et réconfortante. Si justement à son goût.
 

“La foi apporta du sens, de la force et encore plus de confiance à chacune de mes pensées et à chacun de mes gestes […] La poésie des paroles de l’Evangile me fascinait, en moi glissaient la révélation et l’étendue de la grâce de notre Seigneur.”
 

Orphelin de naissance puis recueilli par des parents adoptifs, le jeune Nsaku Ne Vunda, originaire de Boko, précoce et doux, attentif aux autres, étudie à l’école des missionnaires de Mbanza Kongo, la capitale du royaume.

Très rapidement porté par les paroles du Christ, il devient prêtre de l’Eglise catholique sous le nom de Dom Antonio Manuel. Repéré par le roi Alvaro II, il rejoint Luanda et ce dernier lui confie la mission d’ambassadeur auprès du pape Clément VIII. Il aura la charge secrète de convaincre le Saint-Père d’interférer auprès des monarques d’Europe pour que soit aboli l’esclavage.
 

Commence alors un long périple en mer jusqu’à Rome. En embarquant, il ignore encore que le Vent Paraclet de Louis de Mayenne qui doit l’escorter jusqu’en Europe est en fait un bateau négrier à destination du Nouveau Monde.
 

“Sur le navire je dépérissais […] Mes anciens repères s’ébranlaient chaque jour un peu plus, mes certitudes avaient toutes volé en éclat. Le Créateur s’était absenté.”
 

Un voyage périlleux et douloureux, au cours duquel il prend conscience des conditions de vie inhumaines des esclaves, et où, impuissant à les défendre, il sent sa foi vaciller mais son ardeur décupler pour mener à bien sa mission auprès du pape.
 

Lors de cette expédition initiatique, il se lie avec le jeune mousse du bateau (“mon repère, mon phare dans la tourmente, mon seul ami”), affronte des pirates et des tempêtes en mer des Caraïbes et finit par rejoindre le continent européen, cette fois, menacé par la Sainte Inquisition espagnole. Quelques années plus tard, bien affaibli, il atteint sa destination finale. Littéralement transformé, mais toujours déterminé à accomplir son destin.
 

A travers cette découverte du monde, l’auteur revisite une période sombre de l’Histoire du XVIIe siècle, celle du commerce triangulaire, de la piraterie, de l’Inquisition espagnole et se fait le défenseur des opprimés et des plus faibles.
 

[Extraits] Un océan, deux mers, trois continents
de Wilfried N'Sonde


Raconté à la première personne, ce récit est aussi un voyage intime au plus profond du personnage. Sa grâce et sa ferveur, sa bienveillance, son humanité absolue et sa résistance (quasi-divine) imprègnent chaque souvenir qu’il rapporte et atténuent, sans les masquer, les horreurs et les cruautés d’un pouvoir politique et religieux obscurantiste.
 

Cette lecture est lumineuse et galvanisante, s’adresse à tous, quelles que soient les croyances ou les origines. La simplicité du héros, la pureté de son amour envers autrui, sa soif d’idéal, son esprit de tolérance et l’espoir qu’il conserve au-delà de toutes les souffrances endurées sont exemplaires, témoignent d’une liberté précieuse que chacun souhaiterait pouvoir conquérir. De tout temps. Et aussi superbement.
 

Quelle réjouissance !

Wilfried N’Sondé-Un océan, deux mers, trois continents- Actes Sud- 9782330090524-20 euros


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Actes Sud
Genre :
Total pages : 272
Traducteur :
ISBN : 9782330090524

Un océan, deux mers, trois continents

de Wilfried N'Sondé

Au tout début du XVIIe siècle, Nsaku Ne Vunda, ordonné prêtre et baptisé Dom Antonio Manuel, est chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du pape. En faisant ses adieux à son Kongo natal, il ignore que le long voyage censé le mener à Rome va passer par le Nouveau Monde, et que le bateau sur lequel il s'apprête à embarquer est un navire négrier. De quoi mettre à mal sa foi en Dieu et en l'homme... Wilfried N'Sondé s'empare avec ardeur d'un personnage méconnu de l'Histoire pour dénoncer les horreurs d'une époque d'obscurantisme et exalter la beauté de l'espérance.

J'achète ce livre grand format à 20 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €