Un peu de temps et juste reprendre sa vie en main

Clémence Holstein - 29.06.2018

Livre - Caroline Boudet roman - Juste peu temps - reprendre vie main


C’est un roman du quotidien que nous propose Caroline Boudet, où l’héroïne se bat contre elle-même et ses responsabilités pour devenir ce qu’elle aimerait être. Pas de drame, pas de folies ; juste tenter de ne pas se laisser happer et se perdre.




 

Sophie, Loïc et leurs trois enfants sont des gens tout à fait ordinaires. Ils ont une vie que nombre d’entre nous pourraient avoir ou même s’y reconnaissent. Ce roman est un vrai miroir du tous les jours : les contraintes du quotidien, les bonheurs, les désespoirs, les amitiés, les amours, la famille... Il ne s’agit pas ici de nous emporter dans un univers littéraire qui chercherait une ampleur prétentieuse.

Ce roman est humble. Il n’est pas petit ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Il est humble, il demeure à sa juste place. C’est un roman du quotidien et des questions qui le tourmentent malgré son rythme souvent effréné. L’on pourrait même y voir une forme de témoignage, masqué sous une fiction entraînante. 
 

En effet, Sophie, héroïne de ce récit, est mère de famille, parfaite pour tous ceux qui l’entourent et la regardent vivre. Désespérément imparfaite à ses propres yeux. Sophie n’en a jamais assez fait, devrait toujours davantage, aurait voulu ne pas devenir cette femme-là. Son rêve est tombé à l’eau. S’est-elle trahie pour autant ? C’est toute la question qui l’anime au long de cette histoire et qui se met à nous lancer aussi dans un coin de tête à force de la voir s’échiner à trouver une issue.

Il me semble que ce texte parle des femmes mères de famille et femmes de leur mari, assurant un travail en outre en partie pour leur rendre un hommage. Sophie est un type de femme d’aujourd’hui que l’on reconnaît aisément et qui ici se donne à voir de l’intérieur. 
 

Précisément, un petit détour par ce grand écart entre ce que l’on donne à voir et ce que l’on vit, ce qu’il est bon de laisser entendre et ce qui anime réellement en dedans. Peut-être que l’on n’est pas obligé et que c’est un choix que de ne montrer que ce que l’on croit qu’on attend de nous. À chacun et chacune d’être actrice et acteur d’une plus grande authenticité, même en société. 


L’on croise aussi dans ce roman différentes femmes, différentes façons d’être femme, seule, accompagnée, jeune, vieille, déprimée, politiquement incorrecte etc. Différentes trajectoires et différentes philosophies. On trouve un relent de féminisme, sans exagération, sans révolte démesurée, mais un plaidoyer tendre en faveur des femmes et du poids social qui pèse encore en souterrain.

Cette lecture à quelque chose de cathartique qui parle calmement, mais fermement de la femme moderne. Peut-être certains lecteurs n’y verront pas cela et que cela tient à une sensibilité personnelle. Cependant, je soupçonne Caroline Boudet d’avoir subtilement prétexté cette histoire et mis en lumière ses réflexions.
 

[Extraits] Juste un peu de temps de Caroline Boudet 
 

Pour autant, la narration n’est pas un simple prétexte, comme on pourrait l’interpréter à tort dans ce qui précède. La narration est parfaitement rythmée. Les changements de narrateurs, la pluralité de points de vue rendent la lecture non seulement agréable, mais également très vivante.

L’auteur parvient ainsi à ménager une attente chez le lecteur et un désir d’en savoir davantage, mais pour cela il doit se montrer patient et apprendre à connaître tous les personnages. Il n’est pas question ici de suspens, ne nous y trompons pas. Pas de thriller rebondissant, mais le juste ménagement de l’appétit lecteur.  

 

Prenez Juste un peu de temps et lisez. Arrêtez-vous un instant et Sophie vous emmènera dans votre propre monde. 

 

 

Caroline Boudet – Juste un peu de temps – Editions Stock – 9 782 234 085 855 – 19 €        

 




Commentaires

Ce livre est formidable ! Sous sa simplicité d’écriture, ce cache quelque chose de profond. Un portrait de la mère/femme en 2018.

Délicieusement féministe, drole, emouvant et réaliste.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Juste un peu de temps

de Caroline Boudet

« La charge mentale. La foutue charge mentale. Qui ressemble de plus en plus à une charge explosive qu’elle ferait volontiers sauter… Quelque chose a claqué en elle. Sophie ne voulait pas rentrer, ne pouvait pas. Elle ne voulait plus de cette vie-là. Ses pieds n’avaient tout simplement pas pu prendre le chemin de la gare, ses doigts avaient d’eux-mêmes éteint son portable, et son instinct maternel — je suisindispensable, je suis coupable, ils ne sont rien sans moi — s’est mis en mode silencieux pour la première fois depuis sept ans.Un silence absolument, pleinement, intensément reposant. »

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre numérique à 19.00...77849982.................09........1......