ROMAN FRANCOPHONE - Aux origines de Virginia Woolf, un plongeon dans l'intime primordial de l'écrivain. Un hommage biographique aussi précis et nébuleux à la fois que la grande dame aurait pu l'écrire elle-même, signé Emmanuelle Favier.
 

Julia et Leslie Stephens, parfaits inconnus a priori. Nous faisons ample connaissance avec eux, leurs histoires respectives, leur couple, leur famille depuis le tout début. Nous les suivons et ils s'avèrent être le terreau d'une grande écrivaine. Ce sont les fondations souterraines de Virginia Woolf qui sont mises au jour pour nous.
 
Ginia, Miss Jan et enfin Virginia naissent l'une après l'autre au fur et à mesure que le bébé se fait petite fille puis adolescente et jeune femme. Emmanuelle Favier s'en tient à cette jeunesse savoureuse et éclairante. C'est la construction d'une femme d'un siècle et d'une bourgeoisie où son sexe n'a pas voix dans le monde de l'intellect, incapable proclamée. C'est la construction d’un écrivain que la plume habite depuis le plus jeune âge. Elle défie le protocole suivant têtue son impérieuse nécessité d'analyser le plus infime de l'humain et de l'écrire à défaut de le peindre.
 
Qui aime l'œuvre de Woolf ne pourra qu'apprécier Virginia. Hormis la curiosité du lecteur pour son auteur ou autrice qu'une œuvre aussi intérieure suscite, comme un Proust ou un Baudelaire, ce roman est d'une intense fidélité. En effet, de multiples éléments de l'univers de Woolf sont réinjectés ici comme des échos de l'œuvre.
 
Tout d'abord saute aux yeux lecteurs la proximité stylistique : les descriptions se font par touches, le réalisme est toujours teinté de subjectivité, de toutes les subjectivités endossées à tour de rôle. L'émotion affleure partout. L'impassible n'a pas sa place ici. 
 
L'ambiance est celle que l'on connaît chez Woolf de cette nébuleuse douce presque tendre et en même d'une crudité implacable dans ce désir de vérité humaine invétéré. L'on danse et grimpe d'âme en âme, de tourbillons en tourbillons, contenus dans ces étranges gaines humaines. Danses aux corps nets et terriblement distincts, absolument flous aussi, évanescents. L'impressionnisme colore tout ce tableau hommage.
   
Le personnage qui est autant Virginia que sa famille toute entière est approchée au plus près. Là aussi selon cette méthode woolfienne de décortication envolée et dispersée. La recherche de l'authentique de cette grande femme anime ce roman.
 
Clairement, l'on touche au plus charnel, passionné, impétueux, impossible et insupportable également. L'on entend derrière cette intériorité le brouhaha du monde victorien notamment, de cette époque stricte. On entend aussi le monde qui évolue, les femmes qui s'éveillent à travers le monde. Et d'entendre les premiers cris des femmes et hommes, grands à venir ; le glas d'autres qui s'éteignent. Woolf dans son être, dans son petit cercle quotidien et aussi dans son Angleterre jusqu'aux confins des terres.
 
L'on comprend au fur et à mesure de la lecture de Virginia qu'Emmanuelle Favier a suivi une route pour parvenir à reconstruire cette jeunesse. Ses recherches ont constitué une épopée livresque pleine d'affection, soucieuse d'écouter la vraie mélodie de l'enfant et de la jeune Virginia Woolf. Au-delà du connu. Au-delà du littéraire. À l'origine.
 
Virginia emporte dans ce vide à emplir derrière la plume de l'écrivain et avant l'avènement de la grande femme.


 
Emmanuelle Favier -  Virginia – Editions Albin Michel – 9782226442710 – 19,90€
 
 
Dossier - Rentrée littéraire 2019 : une cuvée de 524 romans à découvrir
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre : littérature
Total pages : 304
Traducteur :
ISBN : 9782226442710

Virginia

de Emmanuelle Favier

Dans le lourd manoir aux sombres boiseries, Miss Jan s'apprête à devenir Virginia. Mais naître fille, à l'époque victorienne, c'est n'avoir pour horizon que le mariage. Virginia Woolf dérogera à toutes les règles. Elle fera oeuvre de ses élans brisés et de son âpre mélancolie. La prose formidablement évocatrice d'Emmanuelle Favier, l'autrice du Courage qu'il faut aux rivières, fait de cette biographie subjective un récit vibrant, fiévreux, hypnotique.

J'achète ce livre grand format à 19.90 €