Zombies don't cry

Eli Esseriam - 22.02.2013

Livre - zombie - amour - adolescence


L'héroïne de cette histoire, Maddy, est une adolescente. Jusque là, rien de fou, nous direz-vous. Elle aime décalquer les pierres tombales, vit seule avec son père, médecin légiste de sa petite ville proprette et sert de faire-valoir a sa meilleure (et unique) amie, la flamboyante Hazel. Son quotidien est relativement routinier, tranquille, à peine bousculé par les morts successives et présumément accidentelles de trois de ses camarades du cours de cuisine. Il y a bien deux gothiques qui la persécutent en douceur mais à part ça, elle reste parfaitement invisible. Jusqu'à l'arrivée de Stamp, le stéréotype du beau gosse, fraichement (et providentiellement) arrivé  dans son lycée, qui lui, la repère illico. Seulement, le soir où elle fait le mur pour le rejoindre, elle prendra un coup de foudre.  Ce n'est pas une métaphore mais bien un éclair qui va lui défoncer la calotte crânienne. Et après avoir inhalé de la boue pendant deux trois heures, elle se réveille, un peu différente...

 

Avec Zombies don't cry, Rusty Fischer cède à la mode du mort-vivant, en nous en proposant une version ado riche de tous les codes et repères de la série B amerloque, le second degré en plus! Il y a tout, le questionnement existentiel, les choix inévitables, les secrets, la rivalité entre filles, le triangle amoureux, le bal de fin d'année version trash avec des meurtres dans les toilettes et tout le toutim.  C'est un premier tome d'une série qui s'annonce efficace sans pour autant vous grignoter la cervelle !