Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

A Lollypop or a Bullet, de Sukaraba et Sugimoto

Clément Solym - 11.07.2011

Manga - lollypop - bullet - glenat


Impossible de passer à côté de ce manga en librairie. Le premier tome, à la couverture blanche et à la tranche bleue, est sorti en février 2011, tandis que le deuxième, sorti en mai, remplace le bleu par le rose pour mieux attirer le regard. Un manga à quatre mains issu du roman « Sugar Candy Bullets Can’t Pierce Anything », non traduit en France, écrit par Kazuki Sakuraba et dessiné par Iqura Sugimoto.

Le titre est mystérieux, la quatrième de couverture nous en dit peu.
L’arrivée de Mokuzu dans la classe de Nagisa ne passe pas inaperçue. Cette dernière, la narratrice de l’histoire, est plutôt terre à terre alors que Mokuzu prétend être une sirène venue en mission sur terre afin de prévenir d’une malédiction.

La première a vu son père disparaître dans une tempête en mer, tandis que celui de la seconde ne semble pas saisir ce que le terme de paternité induit. Ces deux jeunes filles que le hasard a lié vont apprendre à se découvrir le temps d’un été pour voir leur amitié évoluer; Mokuzu a décidé de devenir l’amie de Nagisa et va tout mettre en oeuvre pour le devenir, malgré leurs différences. Deux âmes solitaires, torturées par l’adolescence.

Nagisa voudrait côtoyer des balles, de vraies balles capables de répondre à ses questions et de subvenir aux besoins de sa famille en intégrant l’armée japonaise ; [son frère lui apprendra que certaines personnes tirent des balles en sucre, sous entendu des mensonges pour se cacher de la réalité] alors que Mokuzu se met en scène dans un imaginaire à mi-chemin entre l’enfant et l’adulte.

Un duo détonnant où on croisera le frère de Nagisa qui est ce que l’on nomme un « Hikikomori » [pathologie qui touche les adolescents ou jeunes adultes au Japon, vivant enfermés dans leur chambre sans communication ni relations extérieures, sortant simplement pour satisfaire les besoins corporels] de Nagisa ou encore le père de Mokuzu, star sur le retour et exempt de tout soupçon quant à l’éducation de sa fille. Quels sont leurs secrets ?

Ici, on aborde les thèmes de l’adolescence, de l’environnement familial, de l’orientation scolaire ou des « Hikikomori » qui dépeignent les malaises d’une société japonaise hantée par l’industrie et le travail, où le développement individuel reste compromis.

Cependant, c’est avec beaucoup de poésie que le trait d’Iqura Sugimoto vient compléter la plume de Sakuraba pour traiter de ces sujets. Ils abordent avec délicatesse la période de l’adolescence, cette période compliquée où l’insouciance de l’enfance se transforme en fragilité, et où les questionnements sont multiples. Ces deux jeunes adolescentes que tout un monde semble séparer, se rapprochent par une même préoccupation : quel rôle doit-on jouer dans la vie?

Traduit par Djamel Rabahi


Achetez A Lollypop or a Bullet sur Comparonet