BL Métamorphose : il n’y a pas d’âge pour être une fujoshi

Lucie Ancion - 07.08.2019

Manga - manga seinen - Boy love Yaoi - fujoshi fille


MANGA SEINEN - Qui aurait cru que le yaoi / boy’s love pourrait produire manga feel good ? C’est pourtant le pari réussi de Kaori Tsurutani dans BL Métamorphose, ou l’histoire de l’amitié improbable d’une lycéenne timide et d’une grand-mère veuve.
 
 

Yuki, 75 ans, est une grand-mère japonaise veuve, qui ne sort pas beaucoup et donne des cours de calligraphie. Entrant un jour dans une librairie, elle achète un peu au hasard le manga de romance gay Je serai ton ange gardien

Urara est une lycéenne trop timide pour se faire des amis, mais qui a un crush sur son ancien meilleur ami de quand elle était enfant. Dans son temps libre, elle travaille dans une librairie. Par un beau hasard, c’est à elle que Yuki va s’adresser pour obtenir les tomes suivant de la série, puis des conseils de lecture…
 
Le BL (pour boy’s love, aussi appelé yaoi) est un véritable phénomène au Japon et à l’étranger, mais qui touche le public de niche des « fujoshi » (filles fan de yaoi, en général entre 12 et 25 ans). BL Métamorphose se base sur ce genre pour le dépasser : la lecture peut se révéler plaisante qu’on soit lecteur de ce type de manga ou pas du tout.
 

Gay et plaisant

 
Il ne s’agit pas du tout en effet d’offrir une leçon technique sur le BL : on est avant tout là pour passer un bon moment. Et entre deux sourires, on rit beaucoup. Yuki est adorablement touchante, un peu perdue parfois mais toujours pleine de douces intentions et de bonne volonté. Elle incarne les générations vieillissantes qui n’ont jamais demandé à être exclues des nouveautés de la vie moderne (entendez : des conventions de manga BL).

Le manga relève concrètement du genre tranche de vie, où nous suivons des petits moments marquants du quotidien et des sorties entre amies. Son attrait particulier rappelle un peu celui que l’on peut éprouver pour des séries comme Wotaku ni koii wa muzukashii (Otaku Otaku en français) : on peut s’identifier aux personnages (ou découvrir une culture que l’on ne soupçonnait pas jusqu’alors).

Le dessin est doux et rend les personnages touchants en les simplifiant, et conserve cependant de nombreux détails très humains. En même temps les aliments, les décors sont tellement précis qu’ils font office d’immersion dans le Japon actuel, pour le plus grand bonheur des passionnés. Bien entendu, BL Métamorphose est avant tout un manga sur l’écart intergénérationnel qui nous montre comment il peut être dépassé dès que l’on a quelque chose à partager.
 

Une douce mise en abyme

 
Il offre un beau message d’espoir dans un monde où l’espérance de vie ne cesse de s’accroître. On peut aisément y trouver de l’inspiration.

Pour les fujoshi, il est évidemment délicieux de pouvoir suivre une petite romance à travers les yeux de Yuki, qui amène un regard extérieur très mignon. Je serai ton ange gardien, le manga préféré des deux héroïnes, est très convenu : l’histoire d’amour entre Sukezane et Sakura, deux lycéens très proches depuis l’enfance.

Et c’est justement ce qui ravit : les commentaires et frustrations de Yuki par rapport au récit font écho à ceux que nous avons pu formuler lors de nos lecture personnelles. La romance qui n’avance pas assez vite, les flashback vers l’enfance… Nous partageons la lecture de quelques planches au même rythme que Yuki, le tout entrecoupé de ses réactions (un peu comme on suit les aventures de Castar dans la BD jeunesse Ludo).
 
C’est aussi l’occasion d’explorer divers âges de la vie tout en mettant en parallèle les soucis de chacun d’entre eux : la mort potentielle (abordée sans crainte ni côté morbide), survivre à son partenaire et se faire des amis d’un côté, oser aborder un garçon de l’autre.
 
La série ne sera probablement pas très longue (vous n’avez donc aucune excuse pour ne pas vous lancer dans la lecture!), mais il reste quand même beaucoup de fils à suivre : une amélioration des relations mère/fille pour chacune des protagonistes, une potentielle romance, et bien sûr une grosse excursion pour aller à une convention de doujinshi ! (on avouera que ça fait partie des scènes typiques de mangas slice of life les plus plaisantes).

En tout cas, par la douceur des moments partagés entre ses deux héroïnes, BL Métamorphose saura vous apporter un peu de douceur au milieu d’une journée grisâtre (ou, bien sûr, vous rafraîchir par une lourde chaleur d’été).


Kaori Tsurutani, trad. japonais Hinoko - BL Métamorphose – Ki-Oon – 9791032704783 – 7.90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ki-Oon
Genre :
Total pages : 140
Traducteur :
ISBN : 9791032704783

Bl métamorphose t.1

de Tsurutani, Kaori(Auteur) GERALDINE OUDIN(Traducteur)

A 75 ans, Yuki vit le quotidien bien réglé d'une grand-mère japonaise, entre mots croisés et cours de calligraphie. En flânant un jour dans une librairie pour fuir la chaleur, elle craque pour un manga, intriguée par sa couverture chatoyante... Ce n'est qu'en rentrant chez elle que Yuki se rend compte qu'elle a fait l'acquisition d'une bande dessinée d'un genre bien particulier : un boy's love, une romance entre garçons !

J'achète ce livre grand format à 7.90 €