Kanon ou l'impossible amour post-apocalyptique

Lucie Ancion - 26.07.2019

Manga - kanon akata - seinen romance monstres


MANGA SEINEN - Au collège, Kanon a vécu la chute d’extraterrestres sur Tokyo. Au lycée, elle a rencontré l’homme de sa vie, qu’elle aime toujours autant huit ans après alors qu’il est marié. Mais peut-être que cette fois, elle aura quand même sa chance…
 
 


Il ne faut pas se contenter de lire le début du résumé : Kanon au bout du monde n’est pas un manga de SF. Enfin, pas que. C’est avant tout une romance, et c’est cet aspect qui sans aucun doute remplit toutes les pages.
 
Le manga se situe dans un Tokyo futuriste où des aliens semblables à de très grandes méduses de gelée sont tombés du ciel. La surface est détruite, mais de nombreuses personnes y vivent encore, cependant que l’élite vit dans des sous-terrains sophistiqués. Le SCL est la brigade spéciale qui tente d’éradiquer les envahisseurs toujours présents. Ils se font régulièrement démembrer, mais une technologie de pointe leur permet de se régénérer.

Sôsuke, l’homme que Kanon aime à la folie depuis huit ans, en fait partie. Elle s’est mise à travailler dans un café pour le voir dès qu’il va s’acheter une pâtisserie. Même s’il est marié, Kanon ne peut pas s’empêcher de vivre pour lui : elle le prend en photo secrètement sans arrêt, le stalke, crée des fichiers sur lui, garde tout ce qui lui a appartenu. Il a beau être marié, il se rapproche de plus en plus d’elle, et l’invite à aller voir son bureau… À chaque fois qu’ils régénèrent, les membres du SCL changent. Et Sôsuke aussi.
 
Kanon, l’héroïne est mignonne d’apparence et rougit beaucoup, Sôsuke est grand et mystérieux, mais la romance entre eux est en fait celle d’un shôjô classique. Malaisée, étrange, lente, elle est aussi un peu malsaine parce que complètement obsessive et extraconjugale (bien que la femme de Sôsuke soit étrangement absente). Que le lecteur soit prévenu : Kanon est vraiment bizarre et vous mettra mal à l’aise au moins une ou deux fois. 
 
L’univers est cependant très attractif, un peu poétique, les aliens originaux, lents et effrayants. On regrettera que tout le travail créatif qui a dû être mis en œuvre pour l’imaginer ne soit pas plus exploité, et on attend encore une plongée plus spectaculaire dans le monde sous la surface, ainsi que plus d’informations sur les aliens qui restent encore très marginaux. 
 

Un gigantisme qui explose


La façon dont ils sont combattus rappelle d’une certaine façon l’Attaque des Titans par la taille des monstres, les pertes fréquentes, et la repousse des membres. La capacité de guérison de Sôsuke enlèverait la tension des combats, mais le fait qu’il change d’un jour à l’autre avec les greffes et les repousses le rend légèrement macabre d’une façon fort intéressante.
 
Le dessin présente un mélange attractif entre des personnages fins et doux et de la gène et de la violence qui viennent fréquemment les colorer d’une nouvelle façon. L’ensemble du manga comporte une sous-couche du fait que les personnages sous tous les deux vraiment étranges, à la limite d’être tous les deux asociaux et compulsifs dans leurs passions.
 
Le plus prometteur est sans doute la fin de ce premier tome, avec un beau cliffhanger qui nous laisse présager un potentiel retournement du ton du récit dans le prochain volume. Au fond, on regrettera un mélange de genres hétéroclites : trop de romance qui cache la SF, mais en même temps presque trop de malaise pour laisser vraiment s’établir la romance.
 
Ainsi, Kanon au bout du monde est un manga sans aucun doute unique, avec ses particularités, mais pas non plus exceptionnel, qui risque de vous tomber des mains si vous n’aimez pas le shôjô et de rebuter pour ses scènes de membres sectionnés les trop grands appréciateurs de romance traditionnelle.


Kyo Yoneshiro, trad. Japonais  Ryoko Akiyama - Kanon au bout du monde - Editions Akata - 8.05 € le volume - Vol1 (disponible) 9782369743590 - Volume 2 (à paraître 22/08) 9782369743606
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Akata
Genre :
Total pages : 224
Traducteur : ryoko akiyama
ISBN : 9782369743590

Kanon au bout du monde t.1

de Kyo Yoneshiro Ryoko Akiyama(Traducteur)

Depuis qu'une nuée d'extraterrestres s'est abattue sur notre planète, une sempiternelle pluie tombe sur Tokyo. Depuis, l'humanité vit séparée en deux : ceux qui vivent à la surface, et des privilégiés réfugiés sous terre. Kanon, jeune femme qui travaille dans un petit café, fait partie de ceux de la surface. Sous ses airs fragiles, elle cache en réalité un caractère pour le moins unique : malgré la situation du monde, son unique préoccupation est Sosuke Sakai, l'homme qu'elle aime en vain depuis le lycée.

J'achète ce livre grand format à 8.05 €