Les liens du sang : une famille qui glacera le vôtre...

Lucie Ancion - 31.05.2019

Manga - Manga seinen - Les liens du sang - manga famille


MANGA SEINEN - Sei est un lycéen ordinaire, avec son père souvent parti, ses amis farceurs, la fille qu’il aime dans sa classe, et… sa mère un peu trop prévenante. Les liens du sang vous plongent dans l’ambiance oppressante d’un manga terriblement calme et dégoulinant de malaise.
 

Elle est à chaque seconde à ses côtés, l’observant avec un doux sourire. Elle cherche souvent à établir un petit contact physique. Et à mesure que le cousin et la tante de Sei viennent passer de plus en plus de temps à la maison, Sei échange avec Shigei son cousin. Il se rend alors compte d’à quel point sa mère a toujours été à ses côtés. Et lors d’une randonnée de famille en montagne, Sei va enfin comprendre…
 
D’un point de vue très terre à terre, il ne se passe pas grand-chose dans la première partie du manga. Et pourtant, dès le début, la portée des sous-entendus nous gagne. On cherche à percer le personnage de la mère, mais l’histoire nous est racontée du point de vue de Sei qui lui-même ne se rend compte de rien.
 
Un malaise rempli d’hypothèses s’installe chez le lecteur sans le quitter. Il y a beaucoup d’incompréhension, de mystères qui ne seront pas expliqués tout de suite. Mais l’ambiance est là, et de l’innocence d’une famille on passe rapidement au thriller psychologique. C’est justement l’espèce de prévenance gentille et calme de la mère de Sei qui la rend encore plus effrayante.
 
Shuzu Oshimi est un mangaka bien connu pour son talent à produire des œuvres dérangeantes (notamment sa série Les Fleurs du Mal qui présente la violence du harcèlement entre collégiens). Les dessins sont d’un style assez unique, particulièrement doux avec de beaux personnages efféminés et souriants. La lumière des cases, ces airs paisibles se retournent d’autant plus violemment quand arrivent les drames. Et il a toute la force des sentiments humains dans ces pupilles qui s’écarquillent, dans ces mains qui tremblent.
 
L’histoire avance aussi par des retours sur le passé de Sei qui, analysés au présent, accroissent encore le malaise. L’impression se renforce qu’il est bloqué dans sa propre peau, qu’il est dans la totale incapacité d’éviter celle qui lui fait peur. Il est coincé, pourra-t-il jamais en parler à quiconque ?
 
Tout cela contribue à l’affreux malaise qui vous prend aux tripes, à l’angoisse qui gagne le lecteur. On en ressort avec une forme d’incompréhension et de frayeur physique. Mais surtout avec la chair de poule. De quoi rechigner à serrer sa mère dans ses bras pendant quelques temps…


Shûzô Oshimi, trad. japonais Sébastien Ludmann - Les liens du sang Vol. 1 – Ki-Oon – 9791032704349 – 7.90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Ki-Oon
Genre :
Total pages : 204
Traducteur : sébastien ludmann
ISBN : 9791032704349

Les liens du sang t.1

de Oshimi, Shuzo

Vue de l'extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province... L'adolescent va à l'école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal... ou presque. Il ne s'en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop.

J'achète ce livre grand format à 7.90 €