Moonlight Act tome 1 de Kazuhiro Fujita

Clément Solym - 11.12.2010

Manga - moonlight - act - conte


Alors que Noël approche à grands pas, Kazé Manga nous propose un titre qui revisite les contes du folklore japonais mais aussi de la culture occidentale. Moonlight Act de Kazuhiro Fujita n'est pas pour autant un recueil de contes et il ne faut pas s'attendre à retrouver les histoires qui nous ont bercés (ou celles qui ont bercé les petits japonais) intactes.

L'histoire :

Une fois toutes les dix et quelques années, la Lune luit d'une pâleur bleutée. Un spectacle que l'on pourrait prendre le temps d'apprécier, s'il ne fichait pas le bronx au pays des contes. En effet, dès que ce phénomène se produit, les personnages des contes prennent « un coup de Lune » et deviennent très très agressifs (et aussi un peu plus forts au passage). Leur but ? Exterminer le héros de leur histoire et pourquoi pas au passage faire quelques dégâts dans le monde des lecteurs (les humains). S'ils y parviennent non seulement leur conte disparaîtra pour toujours mais les dégâts dans le monde des humains seront permanents.


Pour contrer cela une loi (n'ayant qu’un seul article), nommée « Moonlight Act » a été promulguée. Elle établi que : « Ce que la paleur de la lune a dérangé, la force du clair de lune doit le rétablir ». Énigmatique... C'est Hachi-Kazuki Hime (la princesse au bol) qui est censée veiller sur l'application de cette loi. Elle doit trouver un lecteur valeureux, prêt à donner des corrections aux méchants des contes, et devenir son arme pour que tout puisse rentrer dans l'ordre.

Un conte moderne qui détourne les classiques

Moonlight Act est un titre vraiment original et plaisant tant au niveau des dessins que de l'histoire. Il est classé dans la collection « Shonen up » donc ne s'adresse a priori pas aux plus jeunes. On appréciera la narration de ce tome qui s'ouvre comme un conte et le décalage avec les oeuvres originales qui servent de matière à ce titre. Au menu pour le premier tome, Hachi-Kazuki Hime, les trois petits cochons et un petit clin d'oeil à Issun-Bôshi, l'enfant pouce et au Roi nu. Il faut noter qu'avant de laisser libre court à son délire créatif, l'auteur propose un petit résumé du conte qu'il va détourner.

L'humour est bien présent et il est soutenu par des personnages assez loufoques. On notera au passage que les plus loufoques ne sont pas forcément les personnages de contes. Le décalage entre la manière de présenter les êtres tirés de conte et les humains est aussi l'un des ressorts comiques qui ne manquera pas de faire mouche. On retrouve enfin, un peu de fan service et une action très rythmée.

Kawaii et psychopathe
Au niveau du dessin, les personnages ont des traits peu communs. Le héros humain a même l'air d'un psychopathe dans certaines planches. Quant à la fille (humaine toujours) qui l'accompagne, elle peut être très kawaii (mignonne) mais aussi très effrayante quand elle veut. L'auteur joue énormément des visages déformés et adopte parfois un charac design dégoulinant (cf la lune sur le visage d'Iwasaki).

Les transformations des personnages de contes en monstres sont très réussies. Pour situer le style graphique, on pourrait dire qu'on est quelque part entre Soul Eater et Neuro, le mange mystère. On accorde une mention particulière à la belle couverture qui donne vraiment envie d'ouvrir ce premier tome.

En cette période de l'année où les nuits sont longues et où l'on apprécie de relire quelques contes, Moonlight Act tome 1 de Kazuhiro Fujita arrive à point nommé. Ce titre à la narration proche du conte et aux personnages loufoques devrait séduire bon nombre de lecteurs amateurs de contes et de décalage. En tout cas, nous ont attend la suite avec impatience.

Retrouvez Moonlight Act sur Comparonet.